Résultats des législatives, chèque alimentaire... Le "8h30 franceinfo" de Marc Fesneau

écouter (26min)

Le ministre de l'Agriculture et de la souveraineté alimentaire est notamment revenu sur la possibilité que le RN prenne la présidence de la commission des finances à l'Assemblée nationale.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture, était lundi 20 juin l'invité du 8h30 franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Marc Fesneau, le ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, était l'invité du 8h30 franceinfo, lundi 20 juin. Il répondait aux questions de Sahlia Brakhlia et Marc Fauvelle.

Le RN à la tête de la commission des Finances ? Cela "choquerait" Marc Fesneau "mais la Constitution s'impose"

C'est au premier groupe parlementaire de l'opposition que revient traditionnellement la présidence de la commission des Finances. Alors que les résultats du second tour des législatives s'affinent, le parti de Marine le Pen semble le mieux placé avec ses 89 députés. Une perspective qui "choquerait" le ministre de l'Agriculture mais "la constitution s'impose à nous, a-t-il expliqué. Il ne faut jamais jouer avec les éléments constitutionnels".

>> Résultats, analyses, réactions... Suivez notre direct au lendemain de second tour des élections législatives

Selon le ministre macroniste, rien n'est joué : "On verra au moment où les groupes vont se constituer et peut-être qu'il y aura des éléments nouveaux. Non, cela ne me fait pas plaisir, mais la question ce n'est pas le plaisir, la question c'est la Constitution." Le jeu des alliances avec les divers gauche et des députés ultramarins notamment pourraient en effet permettre à La France insoumise d'espérer obtenir ce poste parlementaire stratégique.

Après les législatives, il faut "sans doute" faire entrer la droite et la gauche au gouvernement

Pour s'assurer une majorité absolue à l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron doit-il faire entrer des personnalités de droite et de gauche au gouvernement ? "Sans doute, ce pourrait être un message", a estimé le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, lundi 20 juin sur franceinfo. Après le second tour des élections législatives, le camp présidentiel n'a plus qu'une majorité relative dans l'hémicycle.

"Au-delà de ça, je pense qu'il faut le faire avec une logique de construction, et pas forcément de logique de démarches individuelles", a-t-il développé. Selon lui, "il faut que ce soit des gens qui incarnent politiquement des choses, qui puissent être en interaction avec nos concitoyens et qui puissent venir ajouter à l'équation gouvernementale telle qu'elle est construite aujourd'hui".

Le chèque alimentaire "verra le jour"

Le chèque alimentaire "verra le jour", a promis le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, lundi 20 juin sur franceinfo. "Il viendra plutôt dans la partie octobre-novembre, dans le projet de loi de finances" comme la Première ministre, Élisabeth Borne, "l'a très clairement dit." "On a travaillé depuis deux ans sur le sujet, mais reconnaissons que c'est un sujet complexe, et que par ailleurs il y a eu des événements complémentaires dans l'intervalle, donc il peut y avoir eu un peu de retard", a-t-il reconnu.

Le chèque alimentaire émane de la Convention citoyenne pour le climat, a rappelé le ministre, et "l'objet principal" de cette convention était "la lutte contre le changement climatique". De ce fait, dans la réflexion autour du dispositif, "il ne faut pas non plus se départir de cette idée-là", a fait valoir le ministre. Ainsi, "la question de l'impact environnemental du produit" se pose. "Est-ce que ce sont des produits transformés ou pas ? Si oui, lesquels ?", a lancé Marc Fesneau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.