Réforme des retraites, pouvoir d'achat, affaire Abad... Le 8h30 franceinfo de Philippe Martinez

écouter (26min)

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était mercredi 25 mai l’invité du 8h30 franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Philippe Martinez, secrétaire national de la CGT, était mercredi 25 mai l’invité du 8h30 franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, était l'invité du "8h30 franceinfo" mercredi 25 mai 2022. Il répondait aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

Violences sexuelles : la CGT veut une "présomption de sincérité" pour les victimes

"Nous réclamons la présomption de sincérité, c’est-à-dire ne pas remettre en cause la parole des femmes", a affirmé Philippe Martinez, alors qu'il était interrogé sur les accusations de viols qui visent Damien Abad, le nouveau ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées. La présomption de sincérité, "reconnue par l'ONU", selon lui, c'est "le fait que la parole des femmes qui témoignent soit autant prise en compte que la parole du présumé agresseur", a-t-il détaillé. Il a aussi indiqué qu'une affaire comparable à l'affaire Damien Abad "s'est passée à la CGT", et que le "dirigeant national" mis en cause a été "suspendu immédiatement". "Bien sûr" Philippe Martinez se mettrait en retrait s'il était accusé de violences sexuelles, a-t-il par ailleurs assuré.

Retraites : le report de l'âge légal, "c'est non"

"Négocier le report de l’âge légal, c’est non", a dit Philippe Martinez, qui "est pour la retraite à 60 ans". Il rencontre ce mercredi Olivier Dussopt, ministre du Travail et du Plein emploi, qui va piloter la réforme des retraites. Elle prévoit notamment de repousser l'âge de départ légal. Quant au fait de passer d'une durée de cotisation de 42 à 43 ans, le patron de la CGT considère que c'"est une façon camouflée de reporter l'âge légal", puisque "ça obligerait à quelqu'un qui a commencé à bosser à 24 ans, avec 43 ans de cotisation, de finir à 67 ans."

Augmenter le smic à "2 000 euros"

"Il faut augmenter le smic de façon importante. Nous, on propose 2 000 euros", a affirmé le secrétaire général de la CGT. Si "le problème de salaire existe depuis longtemps", il constate que "là, ça devient dramatique". Il rencontrera dans l'après-midi la nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne. 

Regardez l'émission en intégralité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.