8h30 franceinfo, France info

Réforme des retraites, financement du Rassemblement national… Le "8h30 franceinfo" de Sébastien Chenu

Sébastien Chenu (Rassemblement national) était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 11 décembre 2019.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national et député du Nord, était l’invité du « 8h30 franceinfo » mercredi 11 décembre 2019. La possibilité d\'un référendum sur la réforme des retraites, la question de l\'âge de départ, le financement du Rassemblement national... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.
Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national et député du Nord, était l’invité du « 8h30 franceinfo » mercredi 11 décembre 2019. La possibilité d'un référendum sur la réforme des retraites, la question de l'âge de départ, le financement du Rassemblement national... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national et député du Nord, était l’invité du « 8h30 franceinfo » mercredi 11 décembre 2019. La possibilité d'un référendum sur la réforme des retraites, la question de l'âge de départ, le financement du Rassemblement national... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.

Retraites : "consulter les Français par référendum"

Quelques heures avant la prise de parole d'Édouard Philippe, qui doit présenter les arbitrages du gouvernement sur la réforme des retraites, le député Sébastien Chenu "espère que le gouvernement va y renoncer, qu'il va ouvrir des négociations sur ce qui mérite peut-être d'être réformé. Ou qu'il va dire qu'il consultera les Français sur la réforme, s'il choisit de la confirmer, par référendum".

"Que le gouvernement couche sur le papier sa réforme des retraites et puis qu'il demande aux Français leur avis, ça me semble de bonne politique", déclare le porte-parole du RN.

Retraites : "une réforme mal ficelée"

"Si une réforme est bonne, je ne vois pas pourquoi on bouge les délais", affirme Sébastien Chenu, alors que France Inter révèle que la réforme des retraites commencera à s'appliquer avec la génération 1975 en 2025 selon les derniers arbitrages rendus par l'Elysée. "Si une réforme est bonne, je ne vois pas pourquoi on bouge les délais", lance-t-il.

"C'est un rideau de fumée, c'est un artifice pour trouver des accords avec un certain nombre de syndicats qui accepteraient en échange, de lever les grèves", ajoute le député RN du Nord. 

Financement du RN : des "réquisitions délirantes"

La décision de justice sera rendue le 24 avril. Le parquet de Paris a requis fin novembre une amende de 500 000 euros contre le FN, alors que l'avocat de l'Etat réclamait 11,6 millions d'euros de dommages et intérêts, dans l'affaire des kits de campagne des législatives de 2012. "Ces réquisitions sont délirantes, mais elles ont un objectif : c'est de faire mettre un genou à terre au Rassemblement national", estime Sébastien Chenu, porte-parole du parti.

"Tous nos comptes de campagne ont été validés, rappelle le député RN. Nous n'avons rien à nous reprocher, d'ailleurs Marine Le Pen n'est pas poursuivie dans ce procès." Sébastien Chenu explique avoir un "sentiment identique pour messieurs Mélenchon et Bayrou. Je crois que dans notre pays il y a une justice qui ne fait plus preuve d'indépendance mais qui cherche elle-même à faire de la politique", affirme-t-il.

Revoir l'interview en intégralité : 

Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national et député du Nord, était l’invité du « 8h30 franceinfo » mercredi 11 décembre 2019. La possibilité d\'un référendum sur la réforme des retraites, la question de l\'âge de départ, le financement du Rassemblement national... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.
Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national et député du Nord, était l’invité du « 8h30 franceinfo » mercredi 11 décembre 2019. La possibilité d'un référendum sur la réforme des retraites, la question de l'âge de départ, le financement du Rassemblement national... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)