8h30 franceinfo, France info

Quarantaine obligatoire pour les voyageurs, réunion des gauches...Le "8h30 franceinfo" d'Eric Coquerel

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 18 avril 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dans le \"8.30 franceinfo\", dimanche 18 avril 2021
Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dans le "8.30 franceinfo", dimanche 18 avril 2021 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 18 avril 2021. Gestion de la crise sanitaire, quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de certains pays, réunion des gauches... Il répond aux questions d'Ersin Leibowitch et Jean-Jérôme Bertolus.

Quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de certains pays : "On se met le doigt dans l'œil"

Le gouvernement impose désormais une quarantaine obligatoire aux voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili, d'Afrique du sud et de Guyane. Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dénonce une décision prise "un peu en retard". Le député a ajouté que "le Portugal a des mesures de quarantaine vis-à-vis de la France, ce ne sont pas des choses nouvelles, tout le monde le fait sauf nous. Les Chinois l'ont fait tout au départ, nous on laissait passer les gens qui arrivaient de Chine, avec les conséquences que l'on connaît."

En revanche assure l'élu, "si on pense qu'on va arrêter le virus de cette façon, je crois que on se met le doigt dans l'œil", poursuit-il. Pour Eric Coquerel, il faut élargir la campagne vaccinale et vacciner en priorité "ceux qui ont plus de risques d'être contaminés". "Par exemple, les enseignants, c'est quand même aberrant qu'on ait fermé les écoles et qu'on n'ait pas profité du mois de fermeture des écoles pour vacciner tous les enseignants", explique le député LFI de Seine-Saint-Denis.

Réunion des leaders de la gauche : "Ce n'est pas le grand soir, ce n'est pas la révolution"

Les principaux leaders des forces de gauche se sont réunis ce samedi à Paris, à l'initative de l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot. "Ce n'est pas le grand soir, c'est pas la révolution", tempère ce matin sur franceinfo le député La France insoumise Eric Coquerel, invité du "8h30 franceinfo".

"On ne va pas bouder le fait que nous ayons obtenu des choses que l'on demandait depuis longtemps", se félicite-t-il. "Par exemple, un accord de respect mutuel", explique l'élu.

En revanche, Eric Coquerel ne digère pas la déclaration d'Olivier Faure, le patron du PS, à l'issue de la réunion, indiquant qu'un début d'accord avait été trouvé entre plusieurs forces de gauche autour d'un candidat et d'un projet communs.

"Il fait le forcing pour installer une candidature commune de centre-gauche. On sait que c'est ce qu'il veut depuis longtemps et donc il tente comme ça de mettre tout le monde devant le fait accompli", poursuit M. Coquerel. "Sauf que dans la réunion d'hier, personne n'imaginait un rassemblement sans Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise", assure-t-il.

"L'unité qui embrouille, c'est non, le rassemblement qui clarifie, c'est oui", conclut le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis.

Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dans le \"8.30 franceinfo\", dimanche 18 avril 2021
Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dans le "8.30 franceinfo", dimanche 18 avril 2021 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)