Présidentielle, décroissance... Le "8h30 franceinfo" de Yannick Jadot et Delphine Batho

écouter (7min)

Les deux candidats à la primaire écologiste étaient les invités du "8h30 franceinfo", vendredi 10 septembre 2021. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Yannick Jadot et Delphine Batho étaient les invités du "8h30 franceinfo", vendredi 10 septembre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Yannick Jadot, député européen Europe Écologie-Les Verts, et Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres, coordinatrice nationale de Génération Écologie, tous deux candidats à la primaire écologiste, étaient les invités du "8h30 franceinfo", vendredi 10 septembre 2021. Présidentielle, décroissance... Ils répondent aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

"Ça fait trente ans que mon seul engagement c'est l'écologie"

"Ça fait 30 ans que mon seul engagement c'est l'écologie et la justice sociale", déclare Yannick Jadot. "L'enjeu, c'est que cette primaire soit la plus populaire possible", assure-t-il, à six jours du début du premier tour. "Le charme et l'incertitude de la démocratie, c'est qu'à la fin ce sont les électrices et les électeurs qui votent", observe le favori du scrutin.

Yannick Jadot exclut tout désistement au profit d'une candidature socialiste, comme celle d'Anne Hidalgo, s'il venait à être désigné candidat des écologistes à l'issue de leur primaire. À la question : "Vous ne ferez pas la même chose qu'en 2017, quand vous vous êtes allié à Benoît Hamon ?", l'eurodéputé répond "Ça, c'est clair". Deux mois avant le premier tour, Yannick Jadot s'était retiré au profit de l'ancien ministre socialiste, vainqueur de la primaire de la gauche.

"La décroissance, ce n'est pas les Amish"

"La décroissance ce n'est pas les Amish, ni la lampe à huile, la décroissance c'est d'abord une issue de secours mais aussi un projet de société positif", déclare Delphine Batho, qui se distingue de ses compétiteurs à la primaire écologiste en promouvant ce concept. "Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l'écologie contemporaine", s'était moqué Emmanuel Macron en septembre 2020.

L'"obsession pour la croissance économique" ne permet "aucun chemin crédible de lutte contre le réchauffement climatique", poursuit la coordinatrice nationale de Génération Écologie. Pour demain, elle prône "un monde de partage et de réduction des inégalités en respectant les limites planétaires". Pour appuyer son discours, Delphine Batho souligne que 67 % des Français sont "pour la décroissance au sens de la réduction de la consommation, de la production, pour améliorer le bien-être de l'humanité", une statistique notamment présente dans un sondage Odoxa de 2019.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 10 septembre 2021 :

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 8h30 franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.