Pass sanitaire et réforme des retraites... Le "8h30 franceinfo" de Patrick Mignola

écouter (7min)

Pass sanitaire, réforme des retraites : le "8h30 franceinfo" de Patrick Mignola, président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Patrick Mignola, le député de la Savoie et président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 14 juillet 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Patrick Mignola, le député de la Savoie et président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 14 juillet 2021. Il répondait aux questions de Lorrain Sénéchal et Jean-François Achilli.

Élargissement du pass sanitaire : "les forces républicaines ont envie de travailler ensemble"

"Le but, c'est de se faire vacciner parce que l'on a tous besoin les uns des autres", a estimé sur franceinfo le député de la Savoie, suite aux annonces d'Emmanuel Macron sur l'extension du pass sanitaire dans de nombreux lieux. "Chacun porte sur ses épaules une partie du destin de notre pays et de notre vie économique et sociale", a ajouté Patrick Mignola.

Cette nouvelle extension sera votée dans un projet de loi présenté lundi 19 juillet en Conseil des ministres, et voté mardi à l'Assemblée nationale puis mercredi au Sénat. Pour le président du groupe MoDem à l'Assemblée, il existe un consensus autour de ce texte : "Hormis les extrêmes, je crois que les forces républicaines ont toutes envie de travailler ensemble."

Le député ne comprend pas certaines voix qui se font entendre notamment au sein de La France Insoumise ou du Rassemblement National pour dénoncer cet élargissement du pass sanitaire. "Se faire vacciner, c'est ça la liberté. On est face à une nouvelle vague. On pourrait aller encore une fois vers un confinement, mais cette fois on a une solution, c'est le vaccin. Notre liberté s'arrête là où commence celle des autres", a martelé Patrick Mignola.

Le report de la réforme des retraites a provoqué "beaucoup de frustrations"

"Il y a beaucoup de frustrations", a déclaré Patrick Mignola à propos notamment du report de la réforme des retraites en raison de la pandémie. "Lorsque nous sommes arrivés aux responsabilités, c'était pour réformer, pour avancer, pour remettre ce pays en mouvement" et "effectivement, on n'a pas pu le faire", fait-il le constat.

Lors de son allocution aux Français lundi soir, le chef de l'État a conditionné la réforme des retraites à la fin de la crise sanitaire. "Il faut reconnaître qu'on a échoué", a réagi Patrick Mignola. "On a échoué à expliquer. Disons des choses simples : puisqu'on vit tous 15 ans de plus, travaillons tous quinze mois plus. Faisons cet effort-là les uns pour les autres", dit-il.

Patrick Mignola souhaite que le débat soit lancé rapidement, car "cela intéresse tous les Français". Selon lui, il faut "qu'on ouvre ce débat dès maintenant, même si on ne peut pas conduire la réforme dès le début de l'année 2022. Pour que d'ici l'élection présidentielle, chacun se positionne et que les Français votent en leur âme et conscience et en connaissance de tous les projets.", explique-t-il.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mercredi 14 juillet 2021 :

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 8h30 franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.