8h30 franceinfo, France info

Municipales à Paris : "Les tractations avec LREM, ce n'est pas mon horizon du tout", affirme Isabelle Saporta, engagée avec Cédric Villani

La candidate dans le 14e arrondissement de Paris sur la liste de Cédric Villani estime qu'il reste "le seul capable de faire une grande coalition" après le retrait de Benjamin Griveaux. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Isabelle Saporta invité de franceinfo dimanche 16 février.
Isabelle Saporta invité de franceinfo dimanche 16 février. (FRANCEINFO)

"Les tractations avec La République en marche ce n'est pas mon horizon du tout", a expliqué dimanche 16 février sur franceinfo Isabelle Saporta, ancienne journaliste et désormais candidate dans le 14e arrondissement de Paris sur la liste de Cédric Villani. Elle réagissait à la possibilité d'une fusion entre les équipes de campagne de Cédric Villani et celles de Benjamin Griveaux, l'ex-candidat LREM aux municipales à Paris, qui a renoncé à se présenter après la diffusion sur Internet de vidéos à caractère sexuel.

>> Vidéos privées attribuées à Benjamin Griveaux : suivez notre direct

"Je suis entrée en politique en femme libre pour essayer de recréer quelque chose en dehors des partis, c'est pour cela que la personnalité politique de Cédric Villani m'intéresse. Donc je comprends que tous les gens qui veulent l'alternance, aujourd'hui, viennent voir Cédric Villani, a-t-elle indiqué. C'est le seul capable, aujourd'hui, de faire une grande coalition qui aille des Verts jusqu'à la droite modérée."

"Cédric Villani, cela fait des mois qu'il est lancé dans cette campagne, cela fait des mois qu'il construit patiemment avec ses équipes un très beau programme, cela fait des mois qu'il dit : 'Je vais créer une grande coalition qui va du centre-gauche au centre-droit'", a insisté Isabelle Saporta ajoutant que "les petites problématiques de LREM, pour l'instant, ce ne sont pas les nôtres".

Isabelle Saporta invité de franceinfo dimanche 16 février.
Isabelle Saporta invité de franceinfo dimanche 16 février. (FRANCEINFO)