8h30 franceinfo, France info

Mission Mars 2020, conquête spatiale... Le "8h30 franceinfo" de Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d'études spatiales

Le président du CNES, Jean-Yves Le Gall, était l'invité du "8h30 franceinfo" vendredi 31 juillet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Yves Le Gall, président du Cnes.
Jean-Yves Le Gall, président du Cnes. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d'études spatiales, était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 31 juillet. Mission "Mars 2020", conquête spatiale... Il répondait aux questions de Nicolas Teillard et Jean-Jérôme Bertolus.

Mission "Mars 2020" : "Tout va bien"

"Tout va bien, tout est réglé", a rassuré Jean-Yves Le Gall, le président du Centre national d'études spatiales, alors que le lancement du rover Perseverance avait donné lieu à des problèmes techniques. Jeudi 30 juillet, la Nasa a en effet lancé vers Mars un nouveau robot mobile pour tenter de découvrir des traces de vie sur la planète rouge. "Perseverance avait un peu froid alors elle a arrêté ses fonctions non vitales et s'est mise en mode survie" mais maintenant "tout va bien", a-t-il expliqué.

Ce petit souci technique n'est rien selon lui par rapport à ce qui attend le rover en février prochain. Après 500 millions de kilomètres, le robot devra se poser sur Mars : "ce que j'appelle sept minutes de terreur parcequ'on a une rentrée atmosphérique. Je peux vous dire que ça sera beaucoup plus tendu que les hoquets de la nuits dernière", a-t-il argumenté au lendemain du décollage de la fusée.

Rover Perseverance : "On peut faire un cocorico"

Jean-Yves Le Gall a expliqué que les prélèvements faits par le rover Perseverance lancé jeudi 30 juillet seront rapportés sur Terre par "une autre sonde" envoyée à la fin de la décennie, grâce à une "forte implication de l'industrie spatiale française". Le rover Perseverance a en effet deux missions. D'abord analyser le sol de Mars et l'atmosphère grâce à sa SuperCam. Mais il a aussi une mission de prélèvement. "Perseverance va faire des petites carottes dans le sol de Mars, les mettre dans des tubes scellés et les mettre à un endroit bien convenu", a-t-il expliqué. L'objectif est ensuite de ramener ces échantillons sur Terre : "On va le faire" à la fin de la décennie en "2028 ou 2030", a-t-il assuré. "On peut faire un cocorico parce que l'Europe y est avec une forte implication de l'industrie spatiale française. Elle va redécoller de Mars et revenir sur Terre. On ne l'a jamais fait. C'est le Graal ultime", s'est-il réjoui.

>> Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" de Jean-Yves Le Gall, président du CNES :

Jean-Yves Le Gall, président du Cnes.
Jean-Yves Le Gall, président du Cnes. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)