8h30 franceinfo, France info

Mesures alternatives au couvre-feu, liberté de choix du vaccin... Le "8h30 franceinfo" d'Ugo Bernalicis

Le député La France insoumise du Nord était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 6 février 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le député La France insoumise du Nord, Ugo Bernalicis, samedi 6 février 2021 sur franceinfo.
Le député La France insoumise du Nord, Ugo Bernalicis, samedi 6 février 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Ugo Bernalicis, député La France insoumise du Nord, était l'invité du "8h30 franceinfo" samedi 6 février 2021. Mesures alternatives au couvre-feu, liberté de choix du vaccin... Il répond aux questions d'Ersin Leibowitch et Myriam Encaoua.

Une "société de rotation" plutôt que le couvre-feu

L'élu a plaidé samedi 6 février sur franceinfo pour une "société de rotation", souhaitant une organisation par roulement plutôt que la mise en place d'un couvre-feu à 18 heures, afin de lutter contre la propagation du Covid-19. Ugo Bernalicis a expliqué que son mouvement politique était "favorable depuis le début à ne pas reconfiner mais en s'organisant autrement", pour éviter "qu'on soit tous en même temps, au même endroit".

"La seule alternative au confinement que le gouvernement a trouvée, c'est de nous mettre le couvre-feu à 18 heures, qui a des effets pour ainsi dire un peu pervers, notamment quand on voit à 18 heures tout le monde s'agglutiner sur les routes, dans les magasins, faisant en sorte que finalement on démultiplie les clusters", a poursuivi Ugo Bernalicis. Le député a pris l'exemple de l'école avec des cours qui pourraient se faire en demi-classe tandis que l'autre moitié des élèves serait en étude surveillée. Il propose de réquisitionner des locaux pour éviter d'être trop nombreux dans les salles de classes.

Le vaccin "doit être un bien commun de l'humanité"

L'élu a critiqué la stratégie vaccinale européenne, dénoncé une "pagaille" et déploré les décisions de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Cette dernière a récemment reconnu des difficultés et un manque d'anticipation. "Nous avons demandé, avec notre groupe parlementaire au Parlement européen, une commission d'enquête sur les agissements et les choix qu'a faits Ursula von der Leyen. Parce que oui, c'est criminel", a tranché le député. "Le vaccin doit être un bien commun de l'humanité. Il doit être sorti du marché. On doit pouvoir s'organiser. Ça doit pouvoir être les Etats eux-mêmes en coopérant et pas à la merci des laboratoires, de leurs envies et de leur prix."

Parmi les vaccins existants, celui de la Russie, Spoutnik V, intéresse de plus en plus l'Union européenne. "Si l'objectif c'est de vacciner un maximum de gens, il faut cette liberté du choix du vaccin", a estimé Ugo Bernalicis, interrogé sur la position de Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise, et sceptique quant au vaccin américain Pfizer.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du samedi 6 février 2021 :

Le député La France insoumise du Nord, Ugo Bernalicis, samedi 6 février 2021 sur franceinfo.
Le député La France insoumise du Nord, Ugo Bernalicis, samedi 6 février 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)