8h30 franceinfo, France info

Malgré le mouvement des "gilets jaunes", le Printemps Haussmann va enregistrer "une année record"

Le grand magasin parisien devrait afficher "une baisse de l'ordre de 10%" de son chiffre d'affaires pour le mois de décembre, a déclaré vendredi son directeur, Pierre Pellarey. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pierre Pellarey, directeur général du Printemps Haussmann à Paris, invité de franceinfo le 21 décembre 2018.
Pierre Pellarey, directeur général du Printemps Haussmann à Paris, invité de franceinfo le 21 décembre 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Pierre Pellarey, directeur général du Printemps Haussmann à Paris a affirmé vendredi 21 décembre sur franceinfo que le chiffre d'affaires enregistré ce mois-ci  devrait être en forte baisse par rapport à l'an dernier, en raison de la mobilisation des "gilets jaunes". Le grand magasin devrait toutefois présenter "une année record', quand l'exercice fiscal se terminera en mars prochain. 

"Sur le mois de décembre, nous avons perdu aux alentours de 20% du chiffre d'affaires en raison des événements. On assiste aujourd'hui à un rattrapage qu'on n'avait pas tout à fait prévu dans son ampleur. Cela ne permettra pas de combler l'intégralité du chiffre d'affaires du mois de décembre. On sera en baisse de l'ordre de 10%", a expliqué Pierre Pellarey.

Pour autant, le chiffre d'affaires annuel du magasin, fréquenté par "22 millions de visiteurs par an", devrait être positif. "On est encore en ligne pour faire une année record", a précisé le directeur. "On a un exercice fiscal qui se termine au mois de mars, donc on a encore la possibilité de se rattraper. On pensait finir aux alentours de +6%, +8%. On finira probablement aux alentours de +6%", a indiqué Pierre Pellarey. Le chiffre d'affaires va-t-il frôler le milliard d'euros ? "Oui, c'est ça. Un petit plus même cette année", a-t-il précisé.

Par ailleurs, le directeur général du Printemps Haussmann a indiqué que les salariés toucheront "probablement" la prime exceptionnelle de fin d'année, souhaitée par Emmanuel Macron face à la colère des "gilets jaunes". "On est en train de réfléchir quant à son versement, à son montant. C'est en cours et ça sera décidé d'ici quelques heures", a-t-il dit. "Les patrons se sentent assez concernés pour retrouver un climat de sérénité à quelques jours de Noël", a-t-il conclu.

Regardez en intégralité l'entretien de Pierre Pellarey, le 21 décembre 2018 sur franceinfo.

Pierre Pellarey, directeur général du Printemps Haussmann à Paris, invité de franceinfo le 21 décembre 2018.
Pierre Pellarey, directeur général du Printemps Haussmann à Paris, invité de franceinfo le 21 décembre 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)