Législatives, nucléaire, réponse à Michel Sardou... Le "8h30 franceinfo" de Jean-Luc Mélenchon

écouter (26min)

Le député sortant des Bouches-du-Rhône et leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon était l'invité du 8h30 franceinfo du vendredi 3 juin.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Luc Mélenchon le 3 juin 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Jean-Luc Mélenchon, député sortant des Bouches-du-Rhône et leader de La France insoumise était l'invité du 8h30 franceinfo, vendredi 3 juin. Il répondait aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Le programme de LREM est un "un clafoutis de phrases creuses"

Le programme d'Ensemble pour les élections législatives "est un clafoutis de phrases creuses, du genre : 'il faut mieux considérer les enseignants', 'nous devons penser à l'hôpital'", a taclé Jean-Luc Mélenchon. Le chef de file des Insoumis a dénoncé "des mesures extrêmement rudes pour le peuple telles que la retraite à 65 ans, le travail forcé avec le RSA", proposées par la confédération qui réunit La République en marche (LREM), le Mouvement démocrate (Modem) ou encore Horizons, le parti de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe.

L'"école du futur" qu'Emmanuel Macron veut généraliser est "abominable"

Pour Jean-Luc Mélenchon, l'"école du futur" est "abominable" et revient à "démembrer l'éducation nationale",  alors que le président de la République a annoncé jeudi vouloir généraliser cette expérimentation pédagogique menée à Marseille. S'il devient Premier ministre, le leader de LFI assure qu'il rétablira "l'homogénéité de l'enseignement dans tout le pays"

"Le programme que je propose décide de l'utilisation de 250 milliards de plus"

Jean-Luc Mélenchon est revenu sur les critiques de la majorité présidentielle à l'égard de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) : "Oui, c'est vrai, le programme que je propose avec mes amis décide de l'utilisation de 250 milliards de plus, mais les milliards qui sont injectés en salaire, quand vous les donnez à des gens qui n'ont que leur salaire pour vivre, ils le dépensent", a-t-il défendu. Le retour sur investissement atteindrait 267 milliards d'euros en "cotisations, impôts et en taxes", selon lui.

"Le nucléaire est dangereux, il ne marche pas, il est intermittent"

Interrogé sur le nucléaire, thème clivant à gauche, Jean-Luc Mélenchon a assuré qu'il fallait "construire à marche forcée toutes les machines d'énergies renouvelables qui vont remplacer le nucléaire". Sur la construction de nouvelles centrales, le chef de file des insoumis a concédé qu'il se pliera tout de même "à la décision de l'Assemblée nationale", malgré un nucléaire "dangereux", "intermittent", et qui "ne marche pas" selon lui.

"Monsieur Sardou, ne partez pas, restez, on vous aime trop !" 

Invité à réagir aux propos de Michel Sardou, qui a menacé de quitter la France en cas de victoire de Jean-Luc Mélenchon aux législatives, le leader de La France insoumise s'est adressé directement à ce "chanteur populaire qui fait partie du patrimoine" . "Monsieur Sardou, ne partez pas, restez, on vous aime trop et vous aimez trop votre pays !" lui a-t-il lancé. Avant de préciser, ironique : "Avec le système d'impôt universel que nous avons imaginé, vous pouvez même aller en enfer, je vous rattrape avec la note".

Regarder l'interview en intégralité : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.