8h30 Fauvelle-Dély, France info

"Il faut supprimer des postes de fonctionnaires, faire mieux avec moins", affirme François-Xavier Bellamy

La tête de liste Les Républicains aux élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 8 mai 2019, estime que la réduction de la dépense publique doit rester la priorité du gouvernement. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains aux élections européennes, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mercredi 8 mai 2019. 
François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains aux élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 8 mai 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La baisse de l'impôt sur le revenu concernera 95% des contribuables et elle sera en moyenne de 300 euros par foyer fiscal, affirme le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin dans Le Parisien publié ce mercredi. "Il faut baisser la pression fiscale" a approuvé François-Xavier Bellamy, tête de liste LR aux élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 8 mai, mais il faut aussi "baisser la dépense publique".

"Le président de la République hérite de problèmes qu'il n'a pas causés. Je ne lui jetterai pas la pierre pour des problèmes qui remontent à bien longtemps, cela étant dit, les choix qui sont devant nous sont évidents. Il faut baisser la pression fiscale, mais pour baisser la pression fiscale il faut baisser la dépense publique. Si on fait l'un sans l'autre on accumule la dette, les impôts de demain et on fait porter aux générations qui viennent le poids ne nos inconséquences", a estimé François-Xavier Bellamy. "C'est exactement ce que l'on est en train de vivre maintenant". Selon lui "rien n'a été vraiment entrepris en profondeur" sur la question du poids de la pression fiscale, de la dépense publique.

Pour gérer le déficit public, "il faut supprimer des postes de fonctionnaires et réussir à faire mieux avec moins. Ce que voient les Français c'est que l'État n'a jamais cessé d'augmenter de taille et pourtant les services publics ne se sont pas forcément améliorés", affirme François-Xavier Bellamy. 

Les Français "ne sentent pas" le gain de pouvoir d'achat

Les baisses d'impôts annoncées doivent participer à l'augmentation de 850 euros en moyenne par ménage du pouvoir d'achat des Français, dont s'est félicité le Premier ministre ce mardi. "Ce n'est pas ce que ressentent les Français sur le terrain", a réagi François-Xavier Bellamy. "Une moyenne ça n'est jamais en tant que telle une réalité que vivent les Français", explique la tête de liste LR aux européennes.

Baisser les taxes sur les carburants

Et pour atteindre ce sentiment de gain de pouvoir d'achat, François-Xavier Bellamy appelle à une baisse des taxes sur le carburant "dans l'urgence""Il faut que l'on puisse faire en sorte de moduler la fiscalité qui pèse sur les carburants. A moyen terme il faut repenser notre fiscalité. Et dans l'urgence il  faut effectivement que les Français n’aient pas à supporter le coût d’une augmentation trop forte du prix des carburants", a-t-il déclaré. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" du mercredi 8 mai 2019 :

François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains aux élections européennes, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mercredi 8 mai 2019. 
François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains aux élections européennes, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 8 mai 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)