8h30 franceinfo, France info

Hyperandrogénie : Roxana Maracineanu annonce l'ouverture d'une enquête sur de possibles cas de mutilations sexuelles dans le sport

Dénoncées par une vingtaine d'athlètes français dans une lettre ouverte, la pratique d'"exactions" à l'encontre d'athlètes hyper-androgènes, ces femmes présentant un taux anormalement élevé d’hormones mâles, va faire l'objet d'un enquête.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, sur le plateau de franceinfo samedi 12 octobre 2019.
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, sur le plateau de franceinfo samedi 12 octobre 2019. (FRANCEINFO)

Des athlètes "nous ont demandé d’ouvrir une enquête. C’est ce que nous allons faire avec Agnès Buzyn, ministre de la Santé, pour avoir plus d’informations sur ce sujet avant tout médical qui touche les instances sportives de plein fouet", a annoncé la ministre des Sports Roxana Maracineanu, samedi 12 octobre sur franceinfo. Vingt-cinq athlètes français ont envoyé une lettre ouverte pour dénoncer des cas de mutilations sexuelles chez des athlètes féminines hyper-androgènes, c'est à dire présentant un taux anormalement élevé d’hormones mâles, pour se mettre en conformité avec les critères hormonaux des compétitions. Il faut "ouvrir une enquête", pour voir "la responsabilité de ces médecins français dans cette affaire", affirme la ministre.

La question du genre est une question qui dépasse celle du sport, qui touche la société. Et il faut venir en soutien au mouvement sportif sur cette question-là

Roxana Maracineanu, ministre des Sports

à franceinfo

"C’est insupportable, je ne comprends pas d’un point de vue de sportive, pourquoi dans des catégories d’hommes, des hommes comme Usain Bolt, Michael Phelps, Ian Thorpe et d'autres ont la possibilité de dominer leur catégorie et pourquoi dans une catégorie féminine, des femmes n’ont pas le droit de dominer dans leur catégorie, pendant des années", ajoute la ministre. "Quand on a une fédération internationale qui pour justifier cette règle dit que c’est pour protéger la catégorie féminine, de quoi je me mêle ?", s'interroge la ministre des sports. "On a des catégories. On a des femmes qui concourent qui sont plus fortes que les femmes, on a des hommes qui concourent qui sont plus forts que les autres hommes, c'est le principe du sport et que le meilleur gagne", ajoute Roxana Maracineanu.

Roxana Maracineanu, ministre des Sports, sur le plateau de franceinfo samedi 12 octobre 2019.
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, sur le plateau de franceinfo samedi 12 octobre 2019. (FRANCEINFO)