8h30 franceinfo, France info

Fermeture des écoles, stratégie vaccinale territorialisée, débat parlementaire après les annonces d'Emmanuel Macron... Le "8h30 franceinfo" de Stéphane Troussel

Le président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 1er avril 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 1er avril 2021.
Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 1er avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 1er avril 2021. Fermeture des écoles, stratégie vaccinale territorialisée, débat parlementaire après les annonces d'Emmanuel Macron... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

"Le ministre de l'Éducation nationale a été dans le déni"

"Le ministre de l'Éducation nationale a été dans le déni" par rapport à la situation sanitaire dans les établissements scolaires, déclare Stéphane Troussel, alors qu'Emmanuel Macron a annoncé le passage de tous les élèves en enseignement à distance la semaine prochaine, avant deux semaines de vacances communes. Le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis dénonce un manque de transparence sur "la réalité de ce à quoi nous étions confrontés dans les établissements, sur la nécessité d'accompagner les directions scolaires qui ont été confrontées à des situations de plus en plus nombreuses chaque jour et qui n'étaient pas accompagnées".

Pour Stéphane Troussel, fermer les écoles était devenu "inévitable dans la situation dans laquelle nous nous trouvons". Il avait jusqu'ici prôné le maintien des écoles, ce qui aurait nécessité "des conditions sanitaires, des conditions de sécurité absolument renforcées", rappelle-t-il.

Vaccination : "concentrer nos efforts dans les départements où l'épidémie fait rage"

"Il faut concentrer nos efforts" de vaccination "dans les départements où l'épidémie fait rage", demande Stéphane Troussel. Il estime qu'il "faut avoir une stratégie territorialisée et différente en fonction de la situation dans les territoires et des situations sociales et professionnelles". "La justice et l'égalité, ça n'a jamais été de traiter tout le monde de la même manière", d'après lui.

Le président socialiste du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis considère que "les enseignants, les personnels de restauration et d'entretien dans les établissements scolaires, les métiers non-télétravaillables, les premiers de corvée doivent être urgemment vaccinés dans les départements où le virus circule activement". Il insiste notamment sur le cas des enseignants qui "sont très jeunes" en Seine-Saint-Denis et qui ne rentrent pas dans la catégorie des plus de 50 ans, dont la vaccination sera autorisée à partir du 15 mai.

Débat parlementaire : "les décisions" ont déjà "prises"

Un débat et un vote devant les deux chambres du Parlement se tiennent jeudi 1er avril après les annonces de durcissement des restrictions par Emmanuel Macron. "À quoi va servir le Parlement ? Les décisions ont été prises et elles ont été annoncées", s'agace Stéphane Troussel, expliquant que "nous sommes presque la seule démocratie européenne qui fonctionne comme cela"

Il a fallu "attendre l'oracle présidentiel d'hier soir pour savoir ce qu'il va arriver à notre pays dans les prochaines semaines", déclare le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. "Ce fonctionnement où tout repose sur un seul homme, nous n'en pouvons plus. Notre démocratie étouffe", conclut-il.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du jeudi 1er avril 2021 :

Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 1er avril 2021.
Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 1er avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)