8h30 franceinfo, France info

Européennes : si le rassemblement national arrive en tête le 26 mai "ce sera un échec pour la France", estime Stanislas Guerini

A moins de trois semaines des élections européennes, Stanislas Guerini, délégué général LREM, dénonce le programme du Rassemblement national. Invité de franceinfo vendredi, il considère que Marine Le Pen cherche à "rejouer le match" de la présidentielle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Stanislas Guerini, délégué général LREM est l\'invité de franceinfo vendredi 10 mai 2019.
Stanislas Guerini, délégué général LREM est l'invité de franceinfo vendredi 10 mai 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Emmanuel Macron a lancé jeudi une nouvelle salve contre la liste du Rassemblement national pour les élections européennes du 26 mai. Marine Le Pen lui a répondu qu'il faisait de ce scrutin un "référendum pour ou contre lui". Invité vendredi 10 mai sur franceinfo, Stanislas Guerini, le délégué général de La République en marche, estime que la présidente du RN "aimerait rejouer le match [de la présidentielle] à chaque occasion".

Marine Le Pen est restée bloquée au débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle. Nous, nous avançons.

Stanislas Guerini

sur franceinfo

Pour le député LREM de Paris, ces élections vont marquer un tournant dans l'histoire européenne. "Le président de la République a eu raison de rappeler que la France a fait le choix du projet européen, souverainement", affirme Stanislas Guerini, qui estime que si le Rassemblement national arrive en tête le 26 mai "ce sera un échec pour la France".

Ce sera soit le premier jour du délitement du projet européen, si les nationalistes gagnent cette élection partout en Europe, ou le premier jour de la refondation du projet européen que nous portons

Stanislas Guerini

sur franceinfo

Un nouveau groupe sur l'échiquier européen

"Nous allons fonder un nouveau groupe, avec des partenaires libéraux, des démocrates et nous allons ajouter un pilier, celui des progressistes", explique Stanislas Guerini. L'objectif est de créer "un groupe central sans lequel rien ne pourra se décider". Mais le délégué général LREM n'a pas donné de précision sur la personnalité qui pourrait diriger ce groupe. 

Le fichage de personnalités par Monsanto

Le géant de la chimie Monsanto a listé des centaines de personnalités en fonction de leur soutien à ses pratiques et de la possibilité de les convaincre. "On voit bien que les lobbies ont une volonté d'influence sur la vie politique française et européenne. (...) C'est un enjeu de démocratie", affirme Stanislas Guerini.

"Nous voulons porter des règles de transparence au parlement européen beaucoup plus fortes" sur les "liens d'influence qui peuvent exister entre des lobbies et des députés européens", explique Stanislas Guerini. 

Vers un RIP sur la privatisation d'ADP

Le Conseil constitutionnel a validé jeudi le lancement d'un référendum d'initiative populaire sur la privatisation d'Aéroports de Paris. Elle ne pourra pas aboutir tant que le scrutin n'aura pas été organisé.

"Je n'ai pas de problème à ce que le référendum d'initiative partagée puisse advenir y compris sur Aéroports de Paris. Ce que je note c'est que l'utilisation de ce référendum pour ce sujet-là me semble baroque", indique Stanislas Guerini. Il estime que le débat a déjà été largement approfondi lors des débats à l'Assemblée nationale.

Liberté de vote sur la PMA

Le projet de loi de bioéthique, qui doit intégrer l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de de femmes, doit être présenté en Conseil des ministres en juillet. Quand le texte sera débattu à l'Assemblée, les députés LREM auront la "liberté de vote" confirme Stanislas Guérini, délégué général d’En Marche, député LREM de Paris.

Sur les sujets éthiques, il est bon d'avoir la liberté de vote

Stanislas Guerini

sur franceinfo

"Quand la majorité précédente a voté le mariage pour tous, des députés du Parti socialiste ont voté contre ou se sont abstenus et cela n'a pas fait débat. Si on veut un débat apaisé sur ces questions complexes qui touchent à l'intime il faut donner la liberté de vote", explique le député.

Revoir l'interview en intégralité : 

Stanislas Guerini, délégué général LREM est l\'invité de franceinfo vendredi 10 mai 2019.
Stanislas Guerini, délégué général LREM est l'invité de franceinfo vendredi 10 mai 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)