8h30 Fauvelle-Dély, France info

Europe, “droite Trocadéro”, jihadistes… Ce qu'il faut retenir de l'interview de Laurent Wauquiez sur franceinfo

Le président du parti Les Républicains était l'invité du "8h30 Fauvelle-Dély", vendredi 17 mai. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", vendredi 17 mai 2019. 
Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", vendredi 17 mai 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

À neuf jours des élections européennes, Laurent Wauquiez, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", ce vendredi 17 mai, avait à cœur de défendre la ligne des Républicains, distancés dans les sondages par les listes de La République en marche et du Rassemblement national. Avec le leitmotiv suivant : la liste conduite par François-Xavier Bellamy est la seule liste de droite. 

"un électeur de droite ne peut pas se retrouver" dans la liste LREM

Faisant fi des personnalités issues de la droite de la majorité, notamment au sein du gouvernement, Laurent Wauquiez préfère rappeler que plusieurs maires jugés "Macron-compatibles" ont apporté leur soutien à la liste de François-Xavier Bellamy ces derniers jours. Le président des Républicains souligne également les soutiens de personnalités de gauche engrangés par la liste de Nathalie Loiseau, ce qui lui fait dire que la liste LREM ressemble "de plus en plus à ce qu'on pourrait appeler une nouvelle gauche plurielle". "Si vos valeurs sont celles de la droite et du centre, vous avez une liste qui correspond à ce que vous portez", a argumenté le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes en direction des électeurs. 

"C'est une erreur d'insulter la France de droite"

L'occasion également de tacler le Premier ministre, Édouard Philippe, qui a qualifié son ancienne famille politique de "droite Trocadéro". "C'est une erreur d'insulter la France de droite", lui répond Laurent Wauquiez, qui dénonce "le mépris" du Président de la République et de son gouvernement envers "ceux qui ne partagent pas leurs idées"

Contre un nouvel élargissement de l'UE

L'ancien ministre chargé des Affaires européennes affirme aujourd'hui que "l'élargissement a été un des principaux facteurs de l'affaiblissement de l'Union européenne et qu'il faut qu'on en tire les leçons". Laurent Wauquiez assure que Les Républicains s'opposeront à toute nouvelle entrée dans l'UE, alors qu'Emmanuel Macron soutient la candidature à l'adhésion de l'Albanie. 

La relation franco-allemande "abîmée"

Toujours au chapitre des affaires européennes, Laurent Wauquiez regrette que "jamais la relation franco-allemande n'a été aussi abîmée" depuis la Seconde guerre mondiale affirme-t-il, critiquant la gestion d'Emmanuel Macron de ses relations avec la chancelière Angela Merkel. Il rejoint toutefois la position du président français sur le maintien du Parlement européen à Strasbourg. 

Un tribunal international pour jihadistes en Irak 

Laurent Wauquiez propose à nouveau la création d'un "Nuremberg des jihadistes", "un tribunal international en Irak qui permette de juger et de condamner les jihadistes dans les lieux où il les ont commis et qu'ils restent en prison là-bas", explique-t-il. "Je pense, contrairement à Marine Le Pen, que l'Europe peut-être une protection", ajoute-t-il. 

Assouplissement des 80 km/h : de "l'amateurisme"

Laurent Wauquiez se réjouit de l'annonce du Premier ministre de permettre aux présidents de Conseils départementaux d'assouplir localement la règle des 80 km/h, "cela fait maintenant un an qu'on a porté cette demande", rappelle-t-il. Il critique en revanche que cette annonce intervienne près d'un an après l'abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateurs centraux. "Que de temps perdu !", déplore le patron des Républicains. "Et c'est là où cet amateurisme m'inquiète : ce gouvernement va un coup ici, un coup-là, corrige, volète, varie, change au gré des sondages, en fonction de telle catégorie électorale qu'il veut attraper", critique-t-il. 

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Laurent Wauquiez, vendredi 17 mai 2019 :

Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", vendredi 17 mai 2019. 
Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", vendredi 17 mai 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)