8h30 franceinfo, France info

Emmanuel Macron ciblé par le Maroc, la loi sanitaire à l'Assemblée, le candidat de la droite à la présidentielle... Le 8h30 franceinfo de Gérard Larcher

Le président du Sénat était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 21 juillet 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gérard Larcher sur franceinfo mercredi 21 juillet.
Gérard Larcher sur franceinfo mercredi 21 juillet. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Gérard Larcher, président Les Républicains du Sénat, était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 21 juillet 2021. "Projet Pegasus", loi sanitaire à l'Assemblée, primaire à droite... : il répond aux questions de Marie Bernardeau et Jean-Jérôme Bertolus.

Projet Pegasus : une délégation parlementaire au renseignement va se saisir 

"Je suis certain que la délégation parlementaire au renseignement va se saisir de ce dossier", a affirmé Gérard Larcher. Le consortium international de journalistes, dont la cellule d'investigation de Radio France fait partie, a révélé mardi que les téléphones d'Emmanuel Macron et de plusieurs hommes politiques français avaient été sélectionnés par le Maroc en vue d’une possible infection par le logiciel espion Pegasus"Il y a une délégation parlementaire au renseignement, indique le président du Sénat. Quatre députés, quatre sénateurs. Il se trouve que la présidence vient d'être confiée au président de la Commission des lois du Sénat. Et en toute indépendance, je suis certain que cette délégation parlementaire au renseignement va se saisir de ce dossier."

Covid-19 : "Beaucoup de nos compatriotes n'y comprennent plus rien"

Interrogé sur les nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre la propagation du variant Delta, Gerard Larcher redoute que "beaucoup de nos compatriotes n'y comprennent plus rien". La nouvelle loi sanitaire est actuellement étudiée à l'Assemblée nationale. "J'insisterai sur un point très important à mes yeux, c'est la pédagogie", indique le président du Sénat au gouvernement. 

Présidentielle 2022 : "Il nous faut un seul candidat"

"Nous savons que si nous voulons offrir aux Français une véritable alternative démocratique, il nous faut un seul candidat et nous avons acté ce principe", a souligné le président Les Républicains du Sénat. Cinq candidats potentiels de la droite à l'élection présidentielle sont convenus, lors d'une réunion mardi à Paris, d'une "candidature unique" en 2022, alors que Xavier Bertrand (ex-LR), qui était absent, refuse à ce stade de participer à une primaire.

Gérard Larcher sur franceinfo mercredi 21 juillet.
Gérard Larcher sur franceinfo mercredi 21 juillet. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)