8h30 franceinfo, France info

Données personnelles, "protection fonctionnelle" des policiers mis en examen dans l'affaire Zecler, affaire des écoutes... Le "8h30 franceinfo" de Gérald Darmanin

Le ministre de l'Intérieur était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 10 décembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gérald Darmanin, ministre de l\'Intérieur était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 10 décembre 2020.
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 10 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 10 décembre 2020. Données personnelles, "protection fonctionnelle" mis en examen dans l'affaire Zecler, affaire des écoutes... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Extension du fichage des données personnelles : les décrets seront "précisés"

Le gouvernement a élargi, via trois récents décrets, le champ des données personnelles que peuvent recueillir les forces de l'ordre contre les personnes ou associations soupçonnées "d'atteinte à la sûreté de l'État". "Ces décrets existaient déjà et n'étendent pas le champ de leur action", assure Gérald Darmanin. "On a changé activité politique en opinion politique parce que c'est le terme de la loi RGPD", précise-t-il. 

"Nous avons présenté trois nouveaux décrets à la Cnil, garante de la liberté des données de chacun, et au Conseil d'État, garant du droit. Ils ont donné des avis favorables à ces trois décrets", poursuit le ministre de l'Intérieur. La Cnil a demandé à ce que ces décrets soient précisés car ils sont trop larges. "Nous préciserons les décrets, il n'y a aucun problème", s'engage Gérald Darmanin.

Protection fonctionnelle des policiers : "S'ils sont condamnés, ils rembourseront"

Le préfet de police de Paris va accorder une aide financière aux policiers mis en examen dans l'affaire Michel Zecler. "Cette décision me semble normale. Ce n'est pas un soutien financier mais une protection fonctionnelle", justifie Gérald Darmanin. "Tous les agents publics, les fonctionnaires, ont le droit à la protection fonctionnelle", explique-t-il.

Les policiers ont été suspendus parce que ils ont "faits des faux en écriture". Gérald Darmanin dit qu'ils seraient révoqués "lorsque la justice aura établi les faits. Ils ne seront plus policiers. S'ils sont condamnés de manière définitive, ils rembourseront les frais d'avocat."

Nicolas Sarkozy, "un homme honnête"

Quatre ans de prison dont deux avec sursis ont été requis contre l'ancien chef de l'État Nicolas Sarkozy dans l'affaire dite des "écoutes". "Je crois le président Sarkozy parce que sais que c'est un homme qui est honnête", estime pour sa part Gérald Darmanin. "Ce n'est pas à moi de juger de telle ou telle affaire. Je l'ai vu travailler de près, c'est un homme qui toute sa vie a été voué à la vie politique et aux Français", ajoute-t-il. 

"Je veux lui redire mon soutien personnel et l'affection et le respect profond que j'ai pour sa vie d'homme politique et sa vie d'homme. Je pense que c'est un homme qui a beaucoup servi la République", poursuit le ministre de l'Intérieur.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du jeudi 10 décembre 2020 :

Gérald Darmanin, ministre de l\'Intérieur était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 10 décembre 2020.
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 10 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)