8h30 franceinfo, France info

Dîners clandestins, rassemblements festifs, dérives sectaires... Le "8h30 franceinfo" de Marlène Schiappa

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté était l'invitée du "8h30 franceinfo", mardi 6 avril 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", mardi 6 avril 2021.
Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté était l'invitée du "8h30 franceinfo", mardi 6 avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, était l'invitée du "8h30 franceinfo", mardi 6 avril 2021. Dîners clandestins, rassemblements festifs, dérives sectaires... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Dîners clandestins : Gabriel Attal a "fermement" refusé une invitation

Le porte-parole du gouvernement a été cité ces derniers jours comme ayant pu participer à des dîners clandestins. "Il y a effectivement eu une invitation", confirme Marlène Schiappa, avant d'ajouter que "Gabriel Attal l'a refusée fermement". D'après la ministre déléguée chargée de la citoyenneté, c'est un conseiller qui s'est chargé de répondre qu'"il y a des mesures sanitaires et donc évidemment, le ministre ne se déplacera pas".

Marlène Schiappa confirme qu'une enquête a été ouverte à ce sujet : "La justice s'est saisie de la question des restaurants clandestins". S'il s'avère qu'un membre du gouvernement a participé à ces dîners, il doit "d'abord, avoir une amende comme n'importe quel citoyen, et ensuite évidemment démissionner", assure la ministre. 

"354 rassemblements festifs ont été contrôlés dans des lieux privés"

Depuis la mi-décembre, "354 rassemblements festifs ont été contrôlés dans des lieux privés et parfois des lieux qui ont été loués", déclare Marlène Schiappa. Elle va réunir ce mardi les plateformes de location qui ont un rôle de prévention à jouer, d'après elle.

"Il y a eu parfois des fêtes dans des logements dont" les policiers "pensaient qu'ils étaient loués via la plateforme Airbnb, donc c'est très important pour nous de travailler avec toutes les plateformes", justifie la ministre déléguée.

"Des nouveaux gourous se servent de la pandémie"

"Vous avez de nouveaux gourous qui se servent de la pandémie pour prêcher des mesures soi-disant de bien-être, mais qui sont des mesures de sujétion psychologique, voire de captation d'argent ou de biens", dénonce Marlène Schiappa.

Pour faire face aux "plus de 500 nouveaux petits groupes sectaires qui ont proliféré à la faveur du confinement", la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté annonce qu'elle renforce les moyens de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. "Je multiplie par dix les moyens de la Miviludes, ils sont maintenant d'un montant de 1 million d'euros pour accompagner notamment les associations. Il ne suffit pas de sortir de l'emprise de la dérive sectaire ou de la secte. Quand on en sort, souvent, on n'a plus d'argent, on n'a plus d'amis et on est souvent dans un état de santé, dans un état psychologique déplorable. Et donc, il y a aussi un accompagnement pour la réinsertion", insiste-t-elle.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 6 avril 2021 :

Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", mardi 6 avril 2021.
Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté était l'invitée du "8h30 franceinfo", mardi 6 avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)