Défections du RN vers Eric Zemmour, crise en Ukraine, financement de campagne...Le 8h30 franceinfo de Thierry Mariani

écouter (26min)

Thierry Mariani, député européen du Rassemblement national et conseiller régional en PACA, était l'invité du 8h30 franceinfo le samedi 29 janvier 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Thierry Mariani, député européen RN et conseiller régional en PACA était l'invité du "8h30 franceinfo" le samedi 29 janvier 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Thierry Mariani, député européen du Rassemblement national et conseiller régional en PACA, était l'invité du 8h30 franceinfo le samedi 29 janvier 2022. Il répondait aux questions d'Ersin Leibowitch et Myriam Encaoua.

"Aujourd'hui je reste avec Marine Le Pen", affirme l'eurodéputé

Après les ralliements de plusieurs cadres du RN à Eric Zemmour et les propos de Marion Maréchal, tentée de rejoindre le candidat de Reconquête!, Thierry Mariani ne compte pas, pour l'instant, quitter le camp de la candidate RN. "Je pense que c'est la seule qui est en position de gagner dans les candidats qui défendent les idées nationales", a-t-il ajouté.

Crise en Ukraine : "Je ne crois pas à la guerre"

"Comme Marine Le Pen, je pense que l'on doit avoir des relations équilibrés comme du temps du général De Gaulle, entre les États-Unis qui sont notre meilleur allié et la Russie qui est un État européen incontournable", a expliqué l'eurodéputé, réputé proche du pouvoir russe.

"On nous monte un scénario en nous disant 'la guerre approche'", a-t-il dénoncé. "Ce sont des manœuvres qui resteront des manœuvres", a-t-il assuré face aux mouvements de troupes russes à proximité de la frontière ukrainienne et à l'arrivée potentielle de troupes françaises en Roumanie.

Financement de la campagne : "À un moment, on se demandait si la démocratie allait être confisquée"

"Ce n'est pas normal que des candidats comme Mélenchon et Marine Le Pen, qui sont établis et qui sans risque dépasseront les 5%, n'aient pas les moyens de faire campagne", a-t-il déclaré, alors que la candidate RN vient d'obtenir un prêt de 10 millions d'euros d'une banque européenne.

"Tout ce qui est politique devient radioactif pour les banques", a déclaré Thierry Mariani, dénonçant son traitement personnel et un "a priori" des établissements bancaires.

Revoir l'émission en intégralité :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.