8h30 franceinfo, France info

Débat sur l’immigration : "On va assister à des bavardages" entre le MoDem et LREM, dit Nicolas Bay

Le député européen Rassemblement national, invité du "8.30 franceinfo", lundi 16 septembre, critique le débat parlementaire organisé à la fin du mois de septembre sur l'immigration. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nicolas Bay, député européen Rassemblement national, invité du \"8.30 franceinfo\", lundi 16 septembre 2019. 
Nicolas Bay, député européen Rassemblement national, invité du "8.30 franceinfo", lundi 16 septembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le débat parlementaire organisé à la fin du mois de septembre sur l'immigration "fait un peu sourire" Nicolas Bay, invité du "8.30 franceinfo", lundi 16 septembre, qui dénonce les "bavardages entre le MoDem et LREM. Le RN n'aura même pas une minute de temps de parole", puisqu'il n'a pas de groupe à l'Assemblée nationale.

Le député européen du Rassemblement national dénonce la "docilité" des membres de la majorité et interroge la "représentativité de l'Assemblée nationale", s'appuyant sur un sondage Ipsos publié le 13 septembre et qui montre que 60% des Français voient les migrants comme une menace. 45% pensent que leur arrivée prive les Français natifs de services sociaux.

Dans la rue contre la PMA 

Nicolas Bay annonce qu'il défilera le 6 octobre avec la Manif pour tous (LMPT) contre l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. L'élu reprend les arguments de LMPT disant que "c'est très dangereux de priver délibérément un enfant d'avoir un père, c'est une dérive inquiétante", estimant que "l'intérêt de la société, c'est de préserver les droits fondamentaux de l'enfant et de ne pas renier les droits fondamentaux de l'enfant au bénéfice des désirs individuels des adultes".

En revanche, interrogé sur une éventuelle interdiction des divorces pour ne pas priver l'enfant de son père, l'élu fait la différence entre les "épreuves de la vie, les accidents de la vie, qui conduisent parfois un enfant à être privé d'un de ses parents et même parfois de ses deux parents", et le fait de "créer de toute pièce une situation où un enfant dès la naissance est privé de son père" qui lui semble être "une régression majeure" et "une dérive inquiétante".

Par ailleurs, s'il arrive au pouvoir, le Rassemblement national abrogera l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, comme il abrogera le mariage pour tous, mais Nicolas Bay promet qu'il ne reviendra pas sur les droits acquis des familles concernées. L'eurodéputé indique que Marine Le Pen n'a pas prévu de participer à la manifestation du 6 octobre, mais confirme son opposition à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Un "acharnement" contre Patrick Balkany

Si "Patrick Balkany n'est pas au-dessus des lois", l'emprisonnement depuis ce vendredi du maire de Levallois-Perret est "totalement déraisonnable" affirme Nicolas Bay, pour qui il "semblerait normal" qu'il soit remis en liberté. "On voit très bien qu'il y a un deux poids deux mesures, et quand il y a un deux poids deux mesures, la justice n'est plus la justice", continue-t-il en dénonçant un prétendu laxisme de la justice avec les "violeurs, les trafiquants de drogue"

"Cet archarnement porte gravement atteinte à la fois à la séparation des pouvoirs, à l'indépendance de la justice. Il ternit lourdement le prestige, la légitimité, la réputation de l'institution judiciaire", déplore l'eurodéputé.

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8.30 franceinfo" du lundi 16 septembre 2019 :

Nicolas Bay, député européen Rassemblement national, invité du \"8.30 franceinfo\", lundi 16 septembre 2019. 
Nicolas Bay, député européen Rassemblement national, invité du "8.30 franceinfo", lundi 16 septembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)