8h30 franceinfo, France info

Contrôles avec l'Allemagne, retour des Français jihadistes de Syrie, vaccins, tensions avec la Chine... Le "8h30 franceinfo" de Jean-Yves Le Drian

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 26 mars 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Yves Le Drian, ministre de l\'Europe et des Affaires étrangères, sur franceinfo vendredi 26 mars 2021.
Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, sur franceinfo vendredi 26 mars 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Jean-Yves Le Drian, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 26 mars 2021. Contrôles frontaliers avec l'Allemagne, retour des Français jihadistes de Syrie, guerre des vaccins, tensions avec la Chine, vaccin russe... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et de Salhia Brakhlia.

L'Allemagne va réaliser "des contrôles aléatoires sanitaires renforcés"

Jean-Yves Le Drian a d'abord été interrogé sur franceinfo sur la situation sanitaire en Europe. "L'explosion de la pandémie en Allemagne va plus vite que ce qu'ils ne pensaient et donc ils vont renforcer les tests salivaires à l'entrée du territoire allemand", a expliqué le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. Et de préciser : "Cela veut dire des contrôles aléatoires sanitaires renforcés [par rapport à ceux] qui existaient jusqu'à présent."

Pour les travailleurs frontaliers "cela va poser des problèmes, reconnaît Jean-Yves Le Drian, mais nous avons une cellule de travail en commun avec les régions concernées pour essayer d'adapter le mieux possible et de faire en sorte que les salariés soient le moins pénalisés possible. Il y aura obligation de tests salivaires."

AstraZeneca : "Ce serait stupéfiant de se faire entre le Royaume-Uni et l'Europe une guerre des vaccins" 

Le ministre a réagi sur franceinfo à la décision de l'UE de durcir les conditions d'exportations des vaccins en dehors du territoire européen tant qu'AstraZeneca n'aura pas livré les doses prévues à l'Union européenne. "Cela s'appelle une fermeté, le respect des contrats, a lancé Jean-Yves Le Drian. On ne peut pas jouer au chantage. J'espère qu'on va arriver à un accord."

Le vaccin russe, "un moyen de propagande et de diplomatie agressive"

Par ailleurs Jean-Yves Le Drian s'est exprimé à propos du vaccin russe Spoutnik V, diffusé dans une cinquantaine de pays actuellement, mais pas en France qui attend le feu vert de l'Agence européenne du médicament. "La manière dont c'est géré c'est plus un moyen de propagande et de diplomatie agressive qu'un moyen de solidarité et d'aide sanitaire", a affirmé le ministre des Affaires étrangères.

Pour Jean-Yves Le Drian, "la Chine et la Russie mènent une politique d'influence par le vaccin avant même de vacciner leur propre population avec des vaccins qui normalement doivent être très performants."

Français en Syrie : "Notre priorité, c'est de sauver les enfants"

Interviewé sur les mères de familles jihadistes détenues en Syrie qui demandent à être rapatriées en France, Jean-Yves Le Drian a indiqué que la priorité de la France "est de sauver les enfants, à condition que les femmes acceptent que les enfants reviennent en France". 

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères tient également à souligner que "cette zone est toujours une zone de guerre, la semaine dernière il y a eu des affrontements armés". Il indique que "plusieurs opérations qui s'assimilent presque à des opérations militaires" ont déjà été faites "pour aller chercher ces enfants qui avaient été identifiés dans les camps, avec l'autorisation des autorités kurdes qui, pour l'instant, tiennent la responsabilité de ces camps."

Tensions avec la Chine à propos des Ouïghours : pas d'excuses "pour l'instant" de l'ambassadeur chinois en France 

Enfin, le chef de la diplomatie française est revenu sur le bras de fer entre la Chine et l'Union européenne sur la question des Ouïghours. Convoqué au ministère des Affaires étrangères, l'ambassadeur de Chine n'a pas présenté d'excuses "pour l'instant", selon le ministre, après "des propos inacceptables, sous la forme d'insultes et de menaces contre des parlementaires et un chercheur français".

Jean-Yves Le Drian a "fait savoir au ministre des Affaires étrangères chinois [ses] observations et je lui ai dit que ce comportement était inacceptable d'autant plus qu'on s'adresse à des élus du peuple."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 26 mars 2021 :

Jean-Yves Le Drian, ministre de l\'Europe et des Affaires étrangères, sur franceinfo vendredi 26 mars 2021.
Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, sur franceinfo vendredi 26 mars 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)