8h30 franceinfo, France info

"Bétonisation" de Paris, écologie, rapprochement avec Cédric Villani... Le "8h30 franceinfo" d'Agnès Buzyn

Candidate à la mairie de Paris et ex-ministre de la Santé, Agnès Buzyn était l'invitée de franceinfo" vendredi 6 mars.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Agnès Buzyn, candidate à la mairie de Paris et ex-ministre de la Santé, sur franceinfo vendredi 6 mars 2020.
Agnès Buzyn, candidate à la mairie de Paris et ex-ministre de la Santé, sur franceinfo vendredi 6 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Agnès Buzyn, candidate La République en marche (LREM) à la mairie de Paris, était l'invitée du "8h30 franceinfo" vendredi 6 mars. L'ancienne ministre de la Santé s'est exprimée sur la "bétonisation" de Paris et sur un possible rapprochement avec Cédric Villani au second tour des municipales. Elle a aussi minimisé le soutien de Nicolas Hulot à Anne Hidalgo.

Buzyn reproche à Hidalgo la "bétonisation" de Paris

D'après Agnès Buzyn, la capitale est "totalement en surchauffe, elle est totalement minérale. Depuis six ans on ne fait que bétonner. Et les projets de la mairie actuelle, c'est encore de bétonner", déplore-t-elle, ajoutant que "même les écologistes qui sont dans la majorité municipale ont attaqué Anne Hidalgo sur cette densification".

Paris : Buzyn confiante pour un rapprochement avec Villani

"Il y a beaucoup de choses qui nous rapprochent et nous rassemblent avec Cédric Villani sur le logement, sur l'écologie et l'environnement", a affirmé la candidate de la majorité. Selon elle, "il n'y a pas de difficultés pour un rapprochement au second tour" avec le député de Paris exclu de LREM début février pour sa candidature dissidente.

Hulot soutient Hidalgo, Buzyn minimise

Interrogée sur le soutien apporté par Nicolas Hulot à Anne Hidalgo, la candidate de la majorité a tenté de minimiser. "Nicolas Hulot ne vit pas à Paris", a tranché Agnès Buzyn, selon qui l'ancien ministre de la Transition écologique, lorsqu'il était au gouvernement, "avait très, très, envie de retourner chez lui, en Bretagne, très souvent parce qu’il trouvait la ville [Paris] très fatigante".

Des "mobilités propres" pour désengorger Paris

La candidate LREM en a profité pour défendre ses mesures pour désengorger Paris. "Les embouteillages à Paris sont un cauchemar donc réduisons la place de la voiture, je n'ai aucun doute sur l'objectif, mais faisons-le en faisant concomitamment toutes les mesures nécessaires pour augmenter les transports en commun et les mobilités propres", a plaidé Agnès Buzyn.

>> Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" d'Agnès Buzyn :

Agnès Buzyn, candidate à la mairie de Paris et ex-ministre de la Santé, sur franceinfo vendredi 6 mars 2020.
Agnès Buzyn, candidate à la mairie de Paris et ex-ministre de la Santé, sur franceinfo vendredi 6 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)