Appel à "envahir" face à l'inflation, visite du pape à Marseille, état des services publics... Le "8h30 franceinfo" de Fabien Roussel

Le député communiste et secrétaire national du PCF était l'invité du 8h30 franceinfo ce jeudi 14 septembre 2023.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 25 min
Le député communiste et secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, était l'invité du 8h30 franceinfo jeudi 14 septembre 2023 (FRANCEINFO/RADIOFRANCE)

Le député communiste et secrétaire national du PCF, Fabien Roussel était l'invité du 8h30 franceinfo jeudi 14 septembre 2023. Interrogé sur l'inflation, la loi immigration, la venue d'Emmanuel Macron à la messe du Pape François au vélodrome à Marseille, il répondait à Salhia Brakhlia et Jérôme Chapuis.

Face à l'inflation, il appelle à "envahir" les préfectures, les grandes surfaces et stations-essence

"C'est comme de la légitime défense", affirme Fabien Roussel alors qu'il appelle à "envahir" les "stations-essence, les grandes surfaces et les préfectures" pour dénoncer l'inflation. "Vous croyez qu'on va se laisser plumer sans rien dire ?" , interroge le secrétaire national du Parti communiste.

"On se fait attaquer, racketter, voler et on ne devrait rien dire", a-t-il poursuivi. Même si l'inflation donne des signes de ralentissement depuis quelques mois, les mesures annoncées par le gouvernement pour lutter contre la hausse des prix dans l'alimentaire ne sont pas suffisantes, selon Fabien Roussel. "Bruno Le Maire, cela fait un an qu'il demande à ce que les salaires augmentent, cela fait un an qu'il demande à ce que l'industrie baisse les prix. La réalité, c'est que ça ne marche pas", tacle le patron du PCF, qui appelle le gouvernement à des "mesures concrètes" pour "bloquer les prix" et "rendre du pouvoir d'achat aux Français". 

Services publics, "on perd de l’humanité dans les relations que nous avons avec l’État"

"Il n’y a plus d’humain", réagit Fabien Roussel, alors qu'un rapport dévoilé par franceinfo et Le Monde, alerte sur les services publics de plus en plus décalages avec les besoins des usagers. "On perd de l’humanité dans les relations que nous avons avec l’État, et cela pousse à des catastrophes", affirme-t-il.

Visite du Pape à Marseille, "ce n'est pas forcément la place du président de la République d'assister à une messe"

"Ce n'est pas forcément la place du président de la République d'assister à une messe", réagit Fabien Roussel, alors qu'Emmanuel Macron a prévu d'assister à la messe célébrée par le pape François le 23 septembre au stade Vélodrome de Marseille.

"Une république laïque, c'est une république qui fait que chacun puisse exercer la religion de son choix mais c'est de l'ordre privé", ajoute-t-il. "Un président de la République n'a pas à manifester sa préférence pour une religion (...) Ou il participe à toutes les cérémonies religieuses des différentes religions que nous avons dans notre pays ou il ne participe à aucune", poursuit-il.

Retrouvez l'interview en intégralité ici

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.