8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Pour Benoist Apparu, le phénomène Macron "n'est probablement pas une bulle"

Le député LR de la Marne, porte-parole de François Fillon, s'est dit "intrigué" par le phénomène Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle hors primaire. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Benoist Apparu, ancien ministre LR du Logement, sur franceinfo.
Benoist Apparu, ancien ministre LR du Logement, sur franceinfo. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

Benoist Apparu, porte-parole de François Fillon, était l'invité de franceinfo jeudi 22 décembre. Interrogé sur la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle et ses 400 parrainages déjà recueillis, Benoist Apparu s'est dit "intrigué" par le phénomène Macron. "En l'espace de deux ans, avoir construit un mouvement d'opinion et de masse aussi conséquent, ça m'intrigue. Ce n'est pas probablement pas une bulle."

Le député du parti Les Républicains (LR) de la Marne est-il séduit par le fondateur du mouvement En Marche ? "Non, pour deux raisons, déclare Benoist Apparu, "la loyauté en politique, pour moi, veut dire quelque chose et la vraie nouveauté en politique, c'est de faire des choses". "Quand je vois Emmanuel Macron, qui a été pendant deux ans, ministre de l'Economie et dont le bilan sera douze dimanches travaillés par an, je ne suis pas convaincu." Le porte-parole de François Fillon a précisé qu'"Emmanuel Macron est l'un des héritiers de François Hollande, dont il va porter le bilan".

Rappelant le passage d'Emmanuel Macron à l'Elysée comme secrétaire général adjoint, Benoist  Apparu estime que "c'est au bout de quatre qu'il s'est aperçu qu'il ne pouvait pas faire grand-chose. Il a été un peu long à la détente, semble-t-il", ajoutant : "On croit lequel, celui qui parlait sans faire quand il était ministre de l'Economie et des Finances ou celui aujourd'hui qui nous dit sur des sujets aussi importants que le temps de travail ou la fiscalité du patrimoine, l'inverse de ce qu'il disait il y a six mois."

Le projet sur les fonctionnaires : "souhaitable"

Le député du parti Les Républicains (LR) de la Marne a estimé "souhaitable" la réduction de 500 000 fonctionnaires, en dehors des secteurs régaliens "police, justice, armée", au programme de François Fillon. "Il y aura des négociations en fonction du type de métier pour pouvoir monter le temps de travail et compenser la faiblesse des recrutements qui seront organisés." 

Benoist Apparu a estimé que "500 000 fonctionnaires de moins ça me paraît difficile, mais c’est possible techniquement. Ce sera difficile, et il faudra tout l’engagement qu’a proposé François Fillon pendant sa campagne pour le faire". Le porte-parole de François Fillon a mis en avant un constat : "A l'heure où nous parlons, nous avons 70 milliards de déficit, en ratio, ça veut dire que le salaire d’un fonctionnaire sur cinq est payé par la dette."

Les caricatures "indignes" dénoncées 

François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite, est à son tour l'objet d'une campagne sur les réseaux sociaux et les sites d'extrême droite avec des caricatures le désignant comme "Farid Fillon" affublé d'une barbe ou d'un postiche. Benoist Apparu a dénoncé "une campagne orchestrée sur le web et les réseaux sociaux par l'extrême droite et le Front national". Conscient d'avoir "sous-estimé" ces attaques lorsqu'il était membre de l'équipe d'Alain Juppé, lui-même désigné en "Ali Juppé", Benoist Apparu a déclaré "craindre que cela puisse coûter des voix au candidat de la droite".

Pour Benoist Apparu, il faut porter "cette campagne sur la place publique et dénoncer ces types de comportements politiques qui sont des comportements totalement scandaleux et choquants". Le député-maire de Châlons-en-Champagne a clairement désigné "le rôle de la 'fachosphère' et donc du Front national" dans ces caricatures. "Il s'agit d'une campagne indigne de la politique française, on ne fait pas campagne comme cela, on invente tout et n'importe quoi, uniquement pour nuire".

Retrouvez ici l'intégralité de l'entretien de Benoist Apparu sur franceinfo le jeudi 22 décembre


Pour Benoist Apparu, le phénomène Macron "n'est... par franceinfo

 

Benoist Apparu, ancien ministre LR du Logement, sur franceinfo.
Benoist Apparu, ancien ministre LR du Logement, sur franceinfo. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)