8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Primaire de la droite : si le projet de François Fillon l'emporte, François Bayrou va "essayer d'en bâtir un autre"

Le président du MoDem, invité de franceinfo mercredi, a reproché à François Fillon la dangerosité de son programme. Si celui-ci gagne la primaire de la droite, François Bayrou pensera à "un projet, pour des solutions différentes". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau.
François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

François Bayrou, invité de france info mercredi 23 novembre, a estimé que l'orientation du projet de François Fillon était "dangereuse pour le pays et l'alternance". "François Fillon veut 'casser la baraque' et il y a nos enfants dans la maison", a-t-il déclaré, alors qu'il soutient Alain Juppé.

Un autre projet au cas où...

Que fera François Bayrou en cas de victoire finale de François Fillon à la primaire de la droite ? "Je vais poser à moi-même et à ceux qui m'entourent, ma question de savoir si c'est ce projet-là que nous voulons", déclare-t-il. "Et je vais essayer d'en bâtir un autre", précisant : "Je n'en suis pas du tout à l'idée de candidature, ce n'est pas ça pour moi aujourd’hui la question". Pour le président du MoDem, il s'agit de réflexions "pour apporter des solutions différentes, possibles et rassembleuses pour réfléchir autrement à l'avenir de la France."

L'hebdomadaire Le Canard enchaîné de ce mercredi affirme que François Bayrou a prévu d'annoncer sa candidature le mardi 29 novembre, ce dont se défend le président du MoDem : "Je lis dans les journaux que, non seulement j'annoncerai ma candidature, mais que le jour est arrêté. S'il y avait une petite sanction humoristique pour les journalistes qui écrivent n'importe quoi, un certain nombre en mériterait."

Le temps ne presse pas 

"Il reste cinq mois, c'est très long pour une élection présidentielle, j'en ai fait quelques-unes", a précisé celui qui a déjà brigué trois fois l'Elysée. "Je vous rappelle que la primaire de la gauche est fin janvier. Nous avons tout le temps, dans cette affaire-là, de réfléchir à la seule question qui compte et que je me pose : Est-ce qu'on est condamnés à des projets comme ceux de François Fillon, comme ceux de Macron - puisque c'est à peu près le même mode de pensée - qui sont des projets qui creusent les inégalités ?" 

Inquiétudes autour du programme Fillon 

L'ancien ministre de l'Education nationale dit avoir des inquiétudes sur le programme de François Fillon, qui choisit de ne pas évacuer la brutalité. François Bayrou cite la suppression des 500 000 fonctionnaires, projetée par le vainqueur du premier tour de la primaire. Le président du MoDem s'inquiète pour ceux se préparent à devenir enseignants : "Pour eux, il n'y pas plus de concours de recrutement pendant cinq ans". "Dans les collectivités locales, ajoute-il, il n'y aura plus de renouvellement, de jouvence ?". François Bayrou pointe également le coût du projet de François Fillon "de faire passer le temps de travail de 35h à 39h pour les fonctionnaires". "Sans les payer ? Vous croyez que ça va se passer comme ça ?", s'est interrogé le président du MoDem.  

Retrouvez l'intégralité de l'entretien de François Bayrou sur franceinfo le 23 novembre


Primaire à droite : si François Fillon l... par franceinfo

François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau.
François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)