8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Présidentielle 2017 : selon Richard Ferrand, Emmanuel Macron a enregistré 400 parrainages

Le député PS du Finistère, secrétaire général du mouvement En Marche, invité de franceinfo mercredi a dit souhaiter "1 000 à 1 500 parrainages", sur les 500 obligatoires, afin de "rassembler fortement".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Richard Ferrand, député PS du Finistère et proche d\'Emmanuel Macron, invité de franceinfo mercredi 21 décembre
Richard Ferrand, député PS du Finistère et proche d'Emmanuel Macron, invité de franceinfo mercredi 21 décembre (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

Richard Ferrand, député PS du Finistère, proche d'Emmanuel Macron, a fait le point sur franceinfo, mercredi 21 décembre, sur la campagne présidentielle de l'ancien ministre de l'Economie. Le fondateur du mouvement En Marche a recueilli "400" parrainages et ". 

Selon le secrétaire général du mouvement En Marche, "chaque jour, les parrainages arrivent, mais la règle a changé puisqu’il va falloir que les promesses se convertissent en engagement en février et qu’il faut veiller, car cela va être rendu public, à ce que celles et ceux qui ont fait une promesse ne soient pas inhibés par la publicité". Plusieurs centaines de parrainages sont d’ores et déjà enregistrés, "400", a précisé le député socialiste du Finistère. "Ce que nous voulons, c’est en avoir 1 000, 1 500 pour rassembler fortement et veiller qu’au moment des conversions, il n’y ait pas de déperdition fatale."

Côté budget pour la présidentielle 2017, "plus de 11 000 donateurs se sont manifestés et nous avons récolté un peu moins de quatre millions d'euros", a chiffré Richard Ferrand. "Il en faut au moins tout autant sur les quelques mois qui viennent, et ensuite les choses se feront par emprunt auprès d'une banque française, tout ceci en transparence." 

Fillon attaqué sur la fonction publique

Le député socialiste du Finistère a estimé "profondément méprisant de considérer que les fonctionnaires sont une variable d’ajustement et que d’un trait, on pourrait en supprimer 500 000 comme le suggère François Fillon" dans son programme. Selon Richard Ferrand, la baisse des effectifs "n'est pas l'objectif".

L'élu breton a cité "l'Education". "Il faut qu’on sorte de cet échec, avec 20% de jeunes qui sortent du CM2 sans avoir les enseignements fondamentaux. Il va falloir dédoubler les classes, et pour ça, il faut plus d’enseignants." 

Retrouvez ici l'intégralité de l'entretien de Richard Ferrand sur franceinfo le mercredi 21 décembre


Présidentielle 2017 : selon Richard Ferrand... par franceinfo

Richard Ferrand, député PS du Finistère et proche d\'Emmanuel Macron, invité de franceinfo mercredi 21 décembre
Richard Ferrand, député PS du Finistère et proche d'Emmanuel Macron, invité de franceinfo mercredi 21 décembre (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)