8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Présidentielle 2017 : Olivier Besancenot n’a pas l’"état d'esprit" ni la "patience" pour être candidat

Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) invité jeudi 6 octobre sur franceinfo, n’envisage pas de se présenter à la présidentielle 2017.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Olivier Besancenot, porte-parole du NPA 
Olivier Besancenot, porte-parole du NPA  (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

Olivier Besancenot, invité de France info jeudi 6 octobre, a déclaré qu’il ne se présentera pas à l'élection présidentielle parce que "je l'ai fait deux fois, et que chez nous ça tourne". "On n'est pas accrochés au pouvoir, pas même au pouvoir d'être candidat", a-t-il expliqué.

  Ecœuré par la classe politique 

Pour Olivier Besancenot : "Quand on est candidat à l'élection présidentielle, il faut une forme d'état d'esprit et de patience que je n'ai probablement pas en ce moment. Quand je vois la classe politique je suis d'abord colère. Ils me gonflent tellement que je crois que j'aurais du mal à penser à l'essentiel, aux millions de personne auxquels il faut s'adresser", a-t-il ajouté.

Philippe Poutou, candidat du NPA (Nouveau parti anticapitaliste) pour 2017, est l'un "des rares qui saura, à peu près, de quoi il parle quand il va parler de la vie quotidienne de millions de personnes. Philippe Poutou est bien plus légitime à lui seul que Nicolas Sarkozy et François Hollande réunis."

Pour Olivier Besancenot la bataille autour de la loi travail n’est terminée

Olivier Besancenot, a expliqué que la métallurgie était la première grande branche à mettre en œuvre une disposition la loi El Khomri, la modulation de travail. "Au-delà de ce premier accord, il va y avoir des multitudes d'accords et donc il va y avoir l'épisode 2 de la bataille sur la loi Travail", a prévenu le porte-parole du NPA.

"C'est une bombe à retardement. Ça ne sera jamais terminé tant que ça ne sera pas retiré. Cela n'a pas été voté, c'est passé en force, c'est passé dans l'illégitimité la plus totale. Le gouvernement n'a pas été foutu d'avoir une majorité dans son propre Parlement", a estimé Olivier Besancenot.

Le syndicat Force ouvrière va se lancer dans une bataille juridique contre la loi Travail. Mais pour Olivier Besancenot le problème n'est pas là. "Admettons que des têtes bien pleines aient trouvé l'arme juridique, mais on ne coupera pas au vrai problème. On est toujours confrontés à la question du rapport de force. Plutôt que d'avoir organisé 4, 5 ou 6 grandes manifestations, si on en avait eu que 3 d'affilées, je pense que Monsieur Hollande nous aurait parlé de façon un peu différente."


Loi Travail : "Il va y avoir l'épisode 2 de la... par franceinfo</i

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA&nbsp;
Olivier Besancenot, porte-parole du NPA  (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)