8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Pour François Rebsamen, François Hollande "est le seul capable de rassembler la gauche"

L'ancien ministre du Travail et maire socialiste de Dijon, François Rebsamen, était l'invité de franceinfo mardi 8 novembre. Il a notamment défendu la candidature de François Hollande à la présidentielle. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Rebsamen, le 8 novembre 2016.
François Rebsamen, le 8 novembre 2016. (FRANCEINFO)

Invité sur franceinfo mardi 8 novembre, l'ancien ministre du Travail et maire socialiste de Dijon, François Rebsamen, a apporté son soutien au chef de l'État en vue de l'élection présidentielle, qualifiant le programme de la droite de "purge libérale". Il a également salué une amélioration sur le front de la lutte contre le chômage.

"Je suis pour un plan H : Hollande"

Alors que François Hollande n'a pas encore déclaré s'il serait candidat à l'élection présidentielle de 2017, François Rebsamen estime que l'actuel président "est le seul qui est capable de rassembler la gauche". "Personne n'y croit, mais nous on y croit", a précisé le maire PS de Dijon.

Pour François Rebsamen, le quinquennat de François Hollande "a été un quinquennat de redressement économique" : "Il a redonné des marges aux entreprises, permis aux entreprises d’embaucher, d’investir et d’innover à nouveau. C'est le produit des décisions qui ont été prises."

Moi j'y crois et j'essaie de faire partager cette conviction.

François Rebsamen

sur franceinfo, le 8 novembre 2016

Interrogé sur une possible candidature de Manuel Valls en cas d'absence de François Hollande, l'ancien ministre du Travail a dit ne pas être favorable à "un plan B" : "Je suis pour un plan H : Hollande. Je pense que le président de la République doit se présenter. C'est le seul qui est capable de rassembler la gauche." Il a également appelé Emmanuel Macron, qui a lancé son mouvement En Marche après avoir démissionné du gouvernement, à "soutenir le président de la République".

"Est-ce que vous croyez que les Français ont envie du programme de la droite ? a lancé François Rebsamen. Tous les candidats de la droite portent en bandoulière les deux premières propositions qui sont les plus rejetées par les Français. C'est le programme de 1986. Il n'y a aucun changement. C'est la purge libérale."

Chômage : "Une grande inégalité entre les très hautes indemnités" et les autres

Après la flambée du mois d'août, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi a connu en septembre sa plus forte baisse mensuelle depuis 1996. "Les choses s'améliorent. J'en suis persuadé, a commenté François Rebsamen. J'avais dit que l'année 2015 serait meilleure que 2014 et que l'année 2016 sera meilleure que 2015."

Si la France est en difficulté au niveau de l'emploi, "c'est parce qu'elle a une démographie qui continue de croître. Ce qui n'est pas le cas de l'Allemagne", a estimé l'ex-ministre du Travail, soulignant que "90 000 personnes ont retrouvé du travail depuis le début de l'année."  "Les entreprises créent de l'emploi. 175 000 emplois ont été créés dans le secteur marchand. C'est ça la nouveauté de cette année." 

François Rebsamen a formulé une piste de réforme des indemnités chômage. "Il y a une grande inégalité entre les très hautes indemnités qui sont versées à certains chômeurs. Elles peuvent atteindre pas loin de 5 000 euros. C'est trop", a-t-il expliqué. Le 28 octobre, François Hollande a appelé les partenaires sociaux à reprendre la négociation sur l'assurance chômage afin d'apporter "des évolutions nécessaires"

Fichier TES : "Je soutiens le ministre de l'Intérieur"

"La position de Bernard Cazeneuve est saine et juste." François Rebsamen a apporté son soutien au ministre de l'Intérieur, sous le feu des critiques après la publication au Journal officiel d'un décret instituant le TES, un méga-fichier regroupant les données personnelles des Français.

"Le fichier qui est mis en place par Bernard Cazeneuve respecte les orientations et les recommandations faites par le Conseil constitutionnel, a précisé le maire de Dijon. Ce qui inquiète tout le monde, c’est qu’il puisse y avoir demain des utilisations qui ne sont aujourd’hui pas prévues."

Visionnez l'intégralité de l'interview de François Rebsamen


Pour François Rebsamen, François Hollande "est... par franceinfo

François Rebsamen, le 8 novembre 2016.
François Rebsamen, le 8 novembre 2016. (FRANCEINFO)