8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Juppé et Macron "sont les frères siamois d'une Europe démodée", selon Guillaume Peltier

Le porte-parole des Républicains, invité mardi de franceinfo, a dénoncé la proximité de l'approche européenne d'Alain Juppé et Emmanuel Macron. 

avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains.
Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains (LR), invité mardi 14 novembre de franceinfo, s'est démarqué des commentaires d'Alain Juppé à propos du chef de l'Etat, quand il déclare qu'il y a une "forme de crédibilité retrouvée" et "une image de la France changée""C'est hélas, juste une question d'image. Emmanuel Macron, c'est une illusion", a déclaré Guillaume Peltier. "La France va mieux sur la question de l’emploi et du chômage ? La France est plus écoutée dans le monde, par tous nos partenaires européens ? Sommes-nous capables de réformer le travail détaché ? Non", a-t-il développé.

Le porte-parole de LR a également dénoncé la proximité de l'approche européenne d'Alain Juppé et Emmanuel Macron, "les frères siamois d'une Europe démodée et ringarde", a-t-il lancé.  

Voir la vidéo

Selon Guillaume Peltier, Emmanuel Macron doit "sortir d’un triptyque infernal Bruxelles-Bercy-l’ENA". Un souhait qu'il applique également à son parti. "La droite française doit oser tourner le dos à la nouvelle noblesse d’Etat, constituée du triptyque : les technocrates de Bruxelles, de l’ENA et les fermiers généraux de Bercy", a déclaré le député LR du Loir-et-Cher.

Au niveau européen, il a prôné "la protection et l'utilité des frontières pour se protéger des migrations", tout en se démarquant du Front national. "Je suis pour une autre Europe, l'Europe du gaullisme", a-t-il précisé. Le porte-parole des Républicains a insisté sur le fait que son parti ne veut "pas d’accord avec le Front national". En revanche, il revendique "le droit de parler à tous les électeurs français, y compris ceux qui ont voté Front national, car ils méritent notre attention".

La défense des "provinces"

Guillaume Peltier a appelé à "redonner la primauté des politiques publiques pour la France des provinces, la France des territoires, la France des classes moyennes", estimant que le président de la République "a un mépris très profond, très ancré et très concret vis-à-vis d’une France qu’il semble peu connaître". Le porte-parole de LR a dénoncé le fait que des salariés habitant une grande ville aient leurs frais de transport remboursés à 50 % et pas tous ceux vivant en province ou dans des petites villes. Il propose "la création d’un chèque-carburant qui permettrait la prise en charge d’une partie du coût de transport pour tous les travailleurs du monde rural, de manière défiscalisée, au sein d’une entreprise".

Les "puissants" de l'ISF favorisés

Poursuivant ses critiques sur les mesures gouvernementales, Guillaume Peltier a déclaré que "d'un côté, on supprime l'ISF pour les puissants, de l'autre on augmente la CSG pour les retraités, on augmente le diesel pour les travailleurs du monde rural, on supprime le prêt à taux zéro pour tous les jeunes des quartiers populaires et des territoires ruraux". Il a ajouté que les Républicains souhaitant supprimer complètement l'ISF "se trompaient". "C'était l'ancienne politique de mon ancien parti", a déclaré Guillaume Peltier.

Voir la vidéo

Par ailleurs, Guillaume Peltier a défendu la candidature de Laurent Wauquiez à la tête du parti Les Républicains. "La famille des Républicains est malade, la droite française est malade", a-t-il déclaré. "Nous sortons de défaites électorales lourdes parce que nous avons été incapables, ces dernières années, d'engager une révolution des idées, de nous adapter au monde tel qu'il est." Selon le député LR, "Laurent Wauquiez, que je soutiens avec force, a cette vision, ce leadership, cette expérience et cette énergie pour le faire".  

Regardez l'intégralité de l'entretien de Guillaume Peltier sur franceinfo le mardi 14 novembre 2017.

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains.
Guillaume Peltier, porte-parole des Républicains. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)