8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Gilbert Collard sur la présidentielle : "Le FN est prêt, dans sa doctrine et dans son attitude"

Le député RBM-FN du Gard, Gilbert Collard, était l'invité de franceinfo ce jeudi. Le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine a abordé les campagnes des présidentielles en France et aux Etats-Unis, ainsi que le remaniement du gouvernement après le départ d'Emmanuel Macron.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gilbert Collard dans le studio 221 de Radio France
Gilbert Collard dans le studio 221 de Radio France (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

Alors que la gauche et la droite sont accaparées par l'organisation des primaires pour la présidentielle de 2017 et que les petites phrases fusent entre candidats déclarés ou non, Gilbert Collard, député RBM-FN du Gard, a estimé jeudi sur franceinfo que "le Front national est non seulement prêt dans sa doctrine, mais aussi dans son attitude. Dans cette espèce d'opérette médiatique où chaque homme politique joue son rôle de général Boum-Boum, nous avons réussi à nous maintenir dans une espèce de dignité du débat."

Leadership au FN : "Florian Philippot ne décide de rien"

Il n'y a pas de primaire au Front national, et Gilbert Collard s'en félicite. "Il y a la désignation d'un président. Il y a une élection, il y a des candidats. Marine Le Pen a été élue. L'éléction a eu lieu et je suis contre les primaires, elles détruisent l'autorité du futur président", a estimé le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine.

Interrogé sur les questions de leadership au FN, Gilbert Collard a insisté sur le fait que "c'est Marine [Le Pen] qui décide". "Contrairement à ce que tout le monde croit, Florian Philippot ne décide rien. Quand il parle, il parle pour nous ! Cessez de croire que c'est Florian Philippot qui déciderait. Il ne dit et ne fait que ce que Marine lui dit de dire et de faire."

La retraite à 60 ans figure dans le programme du Front national. "Le programme sera dévoilé par Marine [Le Pen]. Je trouve que c'est une très bonne chose, mais on doit discuter là-dessus. On doit trouver des aménagements."

L'héritage du Front national : "Je préfère Marine à Le Pen"

Le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine a déclaré qu'il était "probable" que la flamme et le nom de Front national ne soient pas présents sur le matériel de campagne de Marine Le Pen. "On veut se situer dans l'intérêt général, au delà de ces petites chamailleries de partisaneries politiques dont on voit aujourd'hui les méfaits."

Est-ce à dire que le passé du Front national est encombrant ? "Tout passé est encombrant", a estimé Gilbert Collard. J'aime beaucoup plus Marine que Le Pen."

Emmanuel Macron va marcher "sur les plate-bandes des Républicains"

Gilbert Collard a réagi à la démission d'Emmanuel Macron, qui a quitté le ministère de l'Economie, mardi 30 août, pour se consacrer à son mouvement En Marche !  "M. Macron est un homme intelligent, a estimé Gilbert Collardsur franceinfo. Il se rend bien compte qu'il y a une crise de la métaphysique politique. Une crise de l'adhésion des hommes et des femmes à un discours politique qui est exsangue, et à un personnel politique qui est chiffonnier." Dans ce contexte, a-t-il conclu, "la critique du politique est nécessaire."

Mardi, Emmanuel Macron a démissionné de son poste de ministre de l'Economie pour prendre son envol. "Il va aller marcher sur les plates-bandes des Républicains", a estimé le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine.

Un rassemblement du centre-gauche et du centre-droit serait-il possible ? "Je crois que dans le désordre sismique de la politique d'aujourd'hui,tout est possible", a répondu Gilbert Collard. "On est dans un chaos historique, tragicomique."

Gilbert Collard dans le studio 221 de Radio France
Gilbert Collard dans le studio 221 de Radio France (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)