8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Baisse du chômage : "On ne va pas commencer à dire que tout va bien", réagit François de Rugy

François de Rugy, député écologiste et candidat à la primaire de la gauch, a estimé mardi sur franceinfo que la politique du gouvernement pour réduire le chômage n'était pas "assez forte".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François De Rugy, président du Parti écologiste
François De Rugy, président du Parti écologiste (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

Pour le troisième mois consécutif, le chômage a connu une baisse en novembre. Pour autant, on ne peut pas "se satisfaire de cette situation (et) dire que tout va bien", a estimé François de Rugy, candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire, mardi 27 décembre sur franceinfo. "On ne va pas commencer à dire que tout va bien, alors que le niveau reste extrêmement élevé", souligne le député écologique, rappelant que "3,5 millions de personnes sont en recherche d'emploi". "C'est beaucoup trop important pour qu'on puisse s'en satisfaire", estime-t-il.

Baisser le coût du travail pour favoriser l'emploi

Selon le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire organisée par le Parti socialiste, la politique du gouvernement en matière de lutte contre le chômage n'est pas "assez forte". Il soutient tout de même certaines orientations : "La politique de baisse du coût du travail avec le crédit d'impôt compétitivité emploi est une bonne orientation, même si le dispositif était compliqué. Il a aussi mis du temps à se mettre en place."

François de Rugy soutient également la baisse des charges aux entreprises qui, selon lui, n'est "sûrement pas un cadeau" aux patrons. "Ce discours autour du cadeau aux entreprises est insupportable (…) Ce n'est pas un chèque que l'on fait aux patrons. Si le travail est cher, il sera rare", a-t-il conclu.

Visionnez l'intégralité du 8h30 Aphatie du 27 décembre, avec François de Rugy


Baisse du chômage : "On ne va pas commencer à... par franceinfo

François De Rugy, président du Parti écologiste
François De Rugy, président du Parti écologiste (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)