Véhicule électrique : la filière du rétrofit éligible "au prêt à taux zéro" pour les personnes habitant dans les ZFE, indique Christophe Béchu

écouter (8min)

Le "rétrofit" consiste à remplacer des composants anciens ou obsolètes d'un moteur de voiture par des composants plus récents, et généralement plus propres.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 8 octobre 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"J'ai annoncé qu'on allait rendre éligible la filière du rétrofit au prêt à taux zéro" pour les personnes habitant dans les zones à faibles émissions, a déclaré Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, mardi 25 octobre sur franceinfo.

Pour encourager l'achat de véhicules électriques, le gouvernement va aider les Français grâce au "leasing à 100 euros" par mois, "mais également avec le rétrofit. Le rétrofit consiste à garder sa voiture mais changer son moteur pour un moteur plus propre. On y croit beaucoup parce que cela évite de refabriquer une voiture et cela rend les choses plus simples. Il y a 20 millions d'euros qui ont été débloqués en marge du Salon de l'auto il y a quelques jours. Ce matin, j'ai annoncé qu'on allait rendre éligible la filière du rétrofit au prêt à taux zéro" pour les personnes habitant dans les zones à faibles émissions.

Pour l'occasion, "des aides seront aussi élevées que pour le neuf", a assuré Christophe Béchu. Le ministre regrette qu'actuellement, il n'y ait pas "assez de voitures d'occasion".

"Un ménage modeste qui habite en région parisienne peut bénéficier, s'il échange sa vieille voiture, d'une prime de 1 000 euros de bonus écologique, de 1 000 euros de surprime ZFE et de 5 000 euros pour changer son véhicule. Donc, s'il peut trouver un véhicule à 10 000 euros il a un reste à payer qui n'est que de 3 000", a expliqué Christophe Béchu. Les constructeurs français et européens se sont engagés, "il y a quelques jours" à fabriquer des "voitures électriques à petits prix".

Revoir l'émission en intégralité : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.