Pouvoir d'achat : "L'indexation des retraites doit être au niveau exact de l'inflation", assure le président du groupe MoDem à l'Assemblée

écouter (7min)

"C'est la position que défendra le groupe Modem à l'Assemblée nationale", a assuré Patrick Mignola ce jeudi sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Patrick Mignola, président des députés MoDem à l'Assemblée nationale, dans les studios de franceinfo, le 1er mai 2022. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

Bruno Le Maire l'a répété à plusieurs reprises depuis sa reconduction à la tête du ministère de l'Economie, la priorité d'Elisabeth Borne et de son gouvernement, c'est le pouvoir d'achat des Français. Un projet de loi est attendu dans les prochaines semaines, incluant l'indexation des retraites sur l'inflation pour un versement révisé dès le 9 août prochain.

>> Le pouvoir d'achat a-t-il augmenté de "1 400 euros par Français et par an" depuis 2017, comme l'avance le patron des députés MoDem ?

Les prévisions des économistes varient, allant de +5% à +10%. Sur franceinfo jeudi 26 mai 2022, Patrick Mignola, député de Savoie et président du groupe Modem et Démocrates apparentés à l'Assemblée nationale, l'assure : le curseur doit être placé "exactement au niveau de l'inflation. C'est la position que défendra le groupe MoDem à l'Assemblée nationale".

Une indexation, selon le député, qui doit être identique pour les retraites, la fonction publique mais aussi les minimas sociaux. "C'est même encore plus important pour ceux qui ont de très petits revenus, les plus fragiles dans notre société, ceux que parfois on ne voit pas, il faut savoir en parler pour eux", martèle Patrick Mignola, qui précise qu'il est inutile de déposer un projet de loi maintenant "au 26 mai, sinon le 9 août, le taux ne sera pas le bon".

"Le Président de la République a été très claire pendant la campagne présidentielle, il a dit : indexation des retraites sur l'inflation"

Patrick Mignola, président du groupe Modem à l'Assemblée nationale

sur franceinfo

Selon le député de Savoie, "la société doit s'adapter à l'inflation". "Ça vaut pour les clauses de révision de prix dans les marchés publics, ça vaut pour le monde du BTP mais aussi pour les négociations branche par branche pour les salariés du privé", a-t-il conclu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.