18h50 franceinfo, France info

PMA pour toutes les femmes : "Il va y avoir un véritable débat parce qu'on est au-delà des logiques partisanes", selon le député LREM Guillaume Chiche

Le députée LREM des Deux-Sèvres Guillaume Chiche était l'invité de franceinfo lundi à la veille du début des débats à l'Assemblée nationale sur l'extension de la PMA.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le député LREM des Deux-Sèvres Guillaume Chiche.
Le député LREM des Deux-Sèvres Guillaume Chiche. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Il va y avoir un véritable débat parce qu'on est au-delà des logiques partisanes", a assuré lundi 23 septembre sur franceinfo Guillaume Chiche, député LREM des Deux-Sèvres, à la veille de l'ouverture des débats à l'Assemblée nationale sur l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes.

"Ni le groupe LREM ni l'opposition ne donnent des consignes de vote", a-t-il affirmé. Dans chaque groupe, "il y a des membres en faveur ou en défaveur de cette mesure", a souligné le secrétaire de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi bioéthique, et co-responsable du texte sur la PMA.

"Les mêmes droits à toutes les femmes"

Les auteurs du texte veulent "donner les mêmes droits à toutes les femmes", a expliqué Guillaume Chiche. Il rappelle que "les femmes en couple hétérosexuel peuvent recourir à la PMA. D'autres femmes, en couple lesbien ou les femmes célibataires, n'y ont pas droit. Dans les mêmes conditions, nous voulons leur donner accès".

L'Académie nationale de médecine vient récemment d'estimer que "la conception délibérée d'un enfant privé de père constitue une rupture anthropologique majeure qui n'est pas sans risques pour le développement psychologique et l'épanouissement de l'enfant". Guillaume Chiche a réfuté cet argument : "On a tous dans nos entourages des familles monoparentales. Elles représentent une famille sur cinq."

Il y a en France 200 000 enfants qui sont éduqués dans des couples de même sexe. Ces enfants ne souffrent d'aucun écueil. Ils bénéficient d'amour, de stabilité et ils s'émancipent.

Guillaume Chiche

sur franceinfo

Le député LREM met en avant le fait que "700 études scientifiques dans le monde démontrent que ces enfants ne souffrent d'aucun trouble du développement". Guillaume Chiche a appelé "à la vigilance". "Il y a énormément de Français et de Françaises qui représentent ces familles monoparentales, qui se battent tous les jours pour transmettre de l'amour à leurs enfants. Montrer ces enfants du doigt, ce n'est pas quelque chose de raisonnable", a-t-il estimé.

"Interdire la GPA pour toutes"

Face à ceux qui craignent que le texte ouvre la question sur l'autorisation de la GPA, le député LREM des Deux-Sèvres s'est voulu ferme et catégorique. "La GPA, c'est une ligne rouge. Depuis la campagne présidentielle, nous avons dit : 'pas de gestation pour autrui', parce que cela ouvre un risque sur la marchandisation du corps humain. La PMA, nous voulons la rendre accessible pour tous. La GPA, nous voulons l'interdire pour tous, pour les femmes comme pour les hommes. Nous ne légiférerons pas pour autoriser la GPA en France aujourd'hui", a assuré Guillaume Chiche.

Le député LREM des Deux-Sèvres Guillaume Chiche.
Le député LREM des Deux-Sèvres Guillaume Chiche. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)