Cet article date de plus d'un an.

Ouverture des archives sur la guerre d'Algérie : Louis Aliot (RN) appelle à "construire un dialogue avec les Algériens en arrêtant de regarder dans le passé"

écouter (7min)

Les archives de la guerre d'Algérie vont être ouvertes avec quinze ans d'avance. "Cela aura l'avantage de voir ce qu'il s'y est passé réellement", estime sur franceinfo Louis Aliot, le maire Rassemblement National de Perpignan. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Louis Alliot, maire Rassemblement National de Perpignan, invité des 4 Vérités sur France 2 en septembre 2021.  (France 2)

"Il faut tenter de construire un dialogue avec les Algériens en arrêtant de regarder dans le passé", a déclaré vendredi 10 décembre sur franceinfo Louis Aliot, maire RN de Perpignan, après l'annonce par Roselyne Bachelot de l’ouverture, avec quinze ans d’avance, des archives sur les enquêtes judiciaires de gendarmerie et de police sur la guerre d'Algérie.

"Cela aura l'avantage de voir ce qu'il s'y est passé réellement et peut-être même dans certains cas de voir l'effet boomerang qui pourrait revenir dans ce gouvernement."

Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan

à franceinfo

"Je rappelle qu'un certain nombre de crimes ont été commis sur notre sol par le FLN et les groupes terroristes qui soutenaient la guerre d'indépendance", a poursuivi l'élu.

La vérité permettra de reconstruire les choses avec l'Algérie, a estimé Roselyne Bachelot. "Cela dépend de quelle vérité on parle. Selon que vous êtes porteur de valises du FLN ou favorable au maintien de ce département à la France vous n'avez pas la même opinion et le même point de vue. Pour l'instant, vu le comportement du gouvernement algérien qui systématiquement s'en prend à la France et à l'histoire de France, je me dis que ça ne va pas être facile", a expliqué Louis Aliot. "Mais oui, il faut avoir un dialogue avec les Algériens et tenter de construire ce dialogue en arrêtant de regarder dans le passé."

"Eric Zemmour divise le camp national"

Interrogé sur la candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle, le maire de Perpignan a estimé que le polémiste "fait une erreur en se présentant, il divise le camp national et il va donner des ailes à d'autres candidats qui n'auraient pas joué les premiers rôles". Pour Louis Aliot, "il ne défend pas le même programme que nous. Il s'adresse aux patriotes, aux nationaux, aux républicains très attachés à l'intérêt national, à l'indépendance de la France et de ce point de vue c'est un concurrent."

Concernant le point de vue d'Eric Zemmour sur Philippe Pétain, "je ne le partage pas et je trouve que c'est totalement désuet et à côté de la question", a déclaré Louis Aliot. "A l'heure actuelle et après les travaux des historiens, il n'est pas nécessaire de jeter du sel sur des plaies qui malheureusement ont divisé les Français alors qu'il faut chercher le rassemblement."

Un débat entre Marine Le Pen et Eric Zemmour est évoqué pour février. Une information à propos de laquelle Louis Aliot n'a pas d'information mais qu'il ne trouve pas "anormal. A partir du moment où les candidats sont définitivement sur la liste, ils peuvent débattre les uns avec les autres."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.