18h50 franceinfo, France info

Offensive en Syrie contre les Kurdes : "C'est une action grave que la Turquie a mise en œuvre", avertit Florence Parly

Florence Parly, la ministre des Armées, était l'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Florence Parly, la ministre des Armées, était l\'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre.
Florence Parly, la ministre des Armées, était l'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Emmanuel Macron a condamné l'offensive menée par la Turquie en Syrie contre les Kurdes. La France a saisi l'ONU à ce sujet. "C'est une action grave que la Turquie a mise en œuvre", a déclaré jeudi 10 octobre sur franceinfo Florence Parly, ministre des Armées.

"C'est une action unilatérale qui intervient après des années d'efforts et de combats. En pratiquant cette attaque, la Turquie prend le risque de ruiner les efforts" pour combattre Daech. En agissant ainsi, la Turquie "risque de réinstaller Daech avec la reconstitution d'un califat territorial."

La Turquie doit cesser cette intervention

Florence Parly a insisté sur le fait que "les Kurdes ont été les alliés" de la France, "ils se sont battus pour eux, pour la sécurité des Européens et de toute la région. Nous ne pouvons pas condamner comme cela a été fait des combattants d'une extrême valeur et d'un engagement sans faille. C'est cela qu'il faut rappeler."

L'ONU a été saisie par la France après l'offensive de la Turquie contre les Kurdes. "J'ai eu l'occasion d'échanger cet après-midi avec le ministre de la Défense turc et notre conversation a été musclée", a expliqué Florence Parly. "Ce que nous voulons obtenir c'est que la Turquie cesse cette intervention, qu'elle y renonce."

Florence Parly, la ministre des Armées, était l\'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre.
Florence Parly, la ministre des Armées, était l'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)