Nomination de Pap Ndiaye : Maud Brégeon n'est "pas surprise des réactions de l'extrême droite qui sont à peine teintées de racisme"

écouter (7min)

"C'est une honte, il faut le dénoncer et avancer", a déclaré vendredi 20 mai la porte-parole d'En Marche sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maud Brégeon, porte-parole d’En Marche, le 20 mai 2022 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Je ne suis pas surprise des réactions de l'extrême droite qui sont à peine teintées de racisme. C'est une honte, il faut le dénoncer et avancer", déclare vendredi 20 mai  sur franceinfo Maud Brégeon, porte-parole d’En Marche, après les réactions autour de la nomination de Pap Ndiaye au ministère de l'Education nationale. "Un indigéniste assumé", selon Marine Le Pen.

>> Pap Ndiaye au gouvernement : son parcours "peut nous rendre optimiste", salue le syndicat des directeurs de l'Education nationale

"C'est un historien reconnu, qui a enseigné à l'EHESS, à Sciences Po Paris, qui a mené des travaux reconnus aux Etats-Unis. Il mènera avec brio, je n'en doute pas, les réformes et les transformations dans ce secteur si crucial."

"Un message d'élargissement"

Cette nomination "est un message d'élargissement, faire venir des gens de la société civile, un intellectuel très reconnu, c'est une ouverture. Cela parle à toutes celles et ceux qui sont intéressés par l'éducation de nos enfants."

La reconduction d'Eric Dupond-Moretti est aussi critiquée par certains. Le renvoi du garde des Sceaux devant la Cour de justice de la République pour des faits de prises illégales d'intérêt a été demandé cette semaine. "Eric Dupond-Moretti est innocent, il est pleinement légitime du fait du bilan qui est le sien, de ce qu'il a mené."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.