Motions de censure : elles permettent de savoir "qui soutient Emmanuel Macron et qui est dans l’opposition", estime le porte-parole du RN

écouter (8min)

"Aujourd’hui, on voit bien que seul le Rassemblement national est très résolument dans l’opposition", estime Julien Odoul.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Julien Odoul, député Rassemblement national de l'Yonne, le 23 juin 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Ces motions de censure permettent une grande clarification : qui soutient Emmanuel Macron et qui est dans l’opposition", déclare à franceinfo vendredi 28 octobre Julien Odoul, porte-parole du Rassemblement national. "L'objectif d'une motion de censure, c'est de faire tomber le gouvernement, aujourd’hui, on voit bien que seul le Rassemblement national est très résolument dans l’opposition", estime-t-il.

Après le déclenchement du 49-3 sur le budget de la Sécurité sociale, La France insoumise a sa motion de censure, le Rassemblement national a la sienne. "Nous sommes là pour garantir les intérêts des Français, l’objectif est de sanctionner ce gouvernement, nous ne sommes pas comme les béquilles de la macronie", poursuit-il sans pour autant dire si son parti signera la motion de censure de LFI.

"Si le gouvernement avait respecté sa promesse de concertation, de changement de politique et d’orientation, nous n’en serions pas là, rétorque Julien Odoul. Rendez-vous compte, on a trois 49-3 en une semaine, ce qui confirme que la démocratie française est défaillante."

Face à la "dérive autoritaire du gouvernement", le député de l'Yonne estime qu'il y a "un grand besoin d'alternance, les Français ne veulent plus du macronisme absolu et de ce gouvernement qui passe en force à chaque fois, méprisant le suffrage des électeurs". "Nous sommes prêts pour protéger les Français, pour retourner devant les électeurs", poursuit le député.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.