Législatives : aucun accord avec le RN, "les mains tendues ont été refusées", regrette le porte-parole de Reconquête!

écouter (7min)

"Si les sujets que nous traitons sont importants, il faut savoir faire fi des petites querelles", a déclaré ce vendredi Stanislas Rigault sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Stanislas Rigault, président de Génération Zemmour et porte-parole de Reconquête !, le 12 avril 2022 sur franceinfo. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

Il n'y a pas d'alliance à l'extrême droite dans cette campagne des législatives. Marine Le Pen, cheffe de file du Rassemblement National, a refusé tout accord avec le parti d'Eric Zemmour. "Les mains tendues ont été refusées", regrette vendredi 27 mai sur franceinfo Stanislas Rigault, porte-parole de Reconquête!. 

>> Le parti Reconquête! d'Eric Zemmour annonce présenter 550 candidats

Le porte-parole du parti d'Eric Zemmour est revenu sur les attaques de son parti envers le RN pendant la campagne présidentielle. "Les gens de gauche, Fabien Roussel et Jean-Luc Mélenchon, se sont tapés dessus de façons parfois extrêmement fortes, pourtant ils ont réussi à se parler. Eric Zemmour et Marine Le Pen ont eu des mots pendant la campagne présidentielle, au second tour Eric Zemmour a soutenu Marine Le Pen", rappelle celui qui a été investi dans la 2e circonscription du Vaucluse. "Si les sujets que nous traitons sont importants, il faut savoir faire fi des petites querelles".

"Au moment du troisième tour, que sont les législatives, Marine Le Pen n'a pas accepté l'offre d'alliance proposée par Eric Zemmour"

Stanislas Rigault

sur franceinfo


En revanche, au soir du premier tour des législatives, le 12 juin prochain, si les candidats du Rassemblement National sont mieux placés que ceux de Reconquête!, le parti d'Eric Zemmour promet de les soutenir. "Evidemment, face à un candidat de la macronie ou de la Nupes, évidemment que nous les soutiendrons", déclare Stanislas Rigault. Malgré les sondages, défavorables, le parti d'Eric Zemmour espère obtenir un groupe à l'Assemblée nationale. À l'issu du scrutin, Stanislas Rigault promet que le parti "a plusieurs projets", notamment de grandes conférences menée par Eric Zemmour, "pour que les gens puissent le comprendre", assure-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.