Le pass vaccinal "ne change rien pour 92% des Français", affirme Roland Lescure, porte-parole LREM

écouter (7min)

Alors que le Premier ministre annonce le calendrier de levée progressive des restrictions, Roland Lescure espère qu'on entre dans "le début du dernier chapitre" de l'épidémie de Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Roland Lescure, député des Français d'Amérique du Nord et porte-parole de La République en marche, samedi 13 mars 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le pass vaccinal "ne change rien pour 92% des Français", affirme jeudi 20 janvier sur franceinfo Roland Lescure, porte-parole de La République en marche, alors que ce pass entrera en vigueur le lundi 24 janvier.

>> Covid-19 : entrée en vigueur du pass vaccinal, levée progressive des restrictions, protocole sanitaire à l'école... Ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

"Ceux qui sont vaccinés, ils allaient au resto, ils présentaient leur pass sanitaire. Ils présenteront le même téléphone, la même appli, la semaine prochaine, ce sera un pass vaccinal", martèle Roland Lescure. La différence selon lui, "c'est que les non-vaccinés vont avoir une incitation à se faire vacciner". Pour Roland Lescure, "depuis que le président a annoncé, début décembre, qu'on allait mettre en place un pass vaccinal, les primo vaccinés, c'est 800 000 ou 900 000 de plus". Il estime que "cela a permis de convaincre les derniers récalcitrants qui ne sont pas des anti-vax épidermiques. Ce sont juste des gens qui avaient besoin d'un coup de pouce de plus pour le faire."

"Une lassitude chez les Français"

Roland Lescure juge également qu'il est "temps que l'on essaie de sortir progressivement de ces contraintes", alors que le Premier ministre annonce le calendrier de levée progressive des restrictions. Il y a "une lassitude chez les Français, reconnaît le porte-parole de LREM. "Il y a eu beaucoup de contaminations", pendant les fêtes, "je connais beaucoup de gens qui ont malheureusement passé leurs fêtes tout seul chez eux". Il y voit "une espèce de jour sans fin". "On a tous envie de passer à autre chose", ajoute Roland Lescure.

On entre aujourd'hui dans "le début du dernier chapitre" de l'épidémie, espère Roland Lescure. "Ce ne sera pas la fin. On n'a encore pas mal d'incertitudes et je pense que ce sera plutôt une question de mois que de semaines. Mais on espère que dans les semaines qui viennent, on va pouvoir commencer à tourner cette page."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.