19h20 politique, France info

Le grand débat national est "une opération de campagne électorale de l'État Macron" selon Guillaume Larrivé

Le député de l'Yonne et secrétaire général délégué des Républicains était l'invité du 19h20 politique de franceinfo lundi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Guillaume Larrivé, député LR de l\'Yonne, le 4 février 2019 sur franceinfo.
Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne, le 4 février 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO)

"Le grand débat est en train de devenir une opération de campagne électorale de l'État Macron aux frais du contribuable", a dénoncé lundi 4 février sur franceinfo le député de l’Yonne et secrétaire général délégué des Républicains (LR) Guillaume Larrivé, alors que le président de la République débat à Evry-Courcouronnes (Essonne) avec les élus d'Île-de-France, dans le cadre du grand débat national.

Guillaume Larrivé a affirmé avoir dit au Premier ministre que son parti serait "très attentif à ce que ce grand débat ne devienne pas une opération de campagne électorale". Il entend à ce que la commission nationale des comptes de campagne "soit extrêmement vigilante".

Pour le député de l'Yonne, "on est en train de dénaturer le grand débat. Ce ne sont pas des Français entre eux qui débattent, c'est le président de la République qui organise des meetings aux frais du contribuable". Guillaume Larrivé souhaite que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) "s'interroge" sur les "opérations de diffusion permanente de ces quasi meeting électoraux en vue de la campagne européenne ou en vue d'une campagne d'un référendum". Le secrétaire général délégué de LR tire la sonnette d'alarme : "Il faut faire très attention, il ne faut pas mélanger les genres".

Guillaume Larrivé, député LR de l\'Yonne, le 4 février 2019 sur franceinfo.
Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne, le 4 février 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO)