18h50 franceinfo, France info

Le financement de la campagne européenne "fait partie des obstacles" pour se faire entendre, déplore Nathalie Arthaud

La tête de liste Lutte ouvrière aux élections européennes était l'invitée du 19h20 politique de franceinfo jeudi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nathalie Arthaud.
Nathalie Arthaud. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Le financement de la campagne européenne "fait partie des obstacles" pour se faire entendre, a affirmé jeudi 4 avril sur franceinfo Nathalie Arthaud, la porte-parole de Lutte ouvrière, tête de liste aux élections européennes du 26 mai prochain.

Il faut "des sommes très importantes", fait remarquer Nathalie Arthaud. A ce jour, la porte-parole de Lutte ouvrière assure que son parti a réuni "suffisamment pour imprimer [ses] bulletins de vote. Cela va nous coûter peut-être un million et demi" d'euros. "On nous dit, c'est la démocratie, la République, c'est le pluralisme. Mais la réalité, c'est que ces obstacles, il faut les franchir."

LO, "seule liste révolutionnaire"

Dans la campagne des européennes, si "Lutte ouvrière, nous n'étions pas là, on n'entendrait pas en réalité la voix des travailleurs", souligne Nathalie Arthaud.
"En 60 ans, tous ces gens qui se sont remplacés, qu'est-ce qu'ils ont fait ?", interroge la porte-parole de LO. "En 60 ans de construction européenne, rien pour les travailleurs", dénonce-t-elle.

"Pour que l'Union européenne soit vraiment respectueuse des peuples, de la planète, il va falloir des luttes sociales massives", lance Nathalie Arthaud. Elle estime que la liste présentée par Lutte ouvrière est "la seule liste révolutionnaire" face aux autres listes de gauche. Selon elle, les autres listes se placent "dans le cadre de cette société où c'est une minorité qui est assise sur une montagne d'argent. C'est une classe capitaliste qui impose ses quatre volontés à toute la société et y compris au gouvernement". Pour Nathalie Arthaud, accepter cela, c'est se condamner "à trahir les intérêts des travailleurs".

Nathalie Arthaud.
Nathalie Arthaud. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)