Cet article date de plus de deux ans.

"Gilets jaunes" : Christophe Castaner "fait le choix de l'escalade, celui de la répression", estime Elsa Faucillon, députée PCF

écouter (7min)

L'élu était l'invitée du 19h20 politique de franceinfo vendredi.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Elsa Faucillon, députée PCF des Hauts-de-Seine, le 1er février 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Le ministre de l'Intérieur fait le choix de l'escalade" en déployant un dispositif important de forces de l'ordre pour la manifestation des "gilets jaunes" de samedi 2 février, a estimé vendredi sur franceinfo Elsa Faucillon, députée PCF des Hauts-de-Seine. "Celui de la répression plutôt que de la réponse politique."

Le Conseil d'État a refusé de suspendre l'usage des LBD, ce que "regrette" Elsa Faucillon. "Il faut interdire les LBD, les flash-ball". Avec ces armes, "des gens ont perdu une main, un œil, des blessures extrêmement graves et c'est aussi un principe."

En ce qui concerne les casseurs, "il y a des groupuscules déterminés, mobilisés qui existent. Pour lutter contre, il y a un arsenal législatif qui existe. Le problème c'est qu'il faut donner des moyens, notamment aux renseignements généraux qui ont été vidés de leurs moyens, pour pouvoir les interpeller en amont." Avec la loi anti-casseurs, le gouvernement "fait le choix d'une dérive autoritaire".

Comme La France insoumise, Elsa Faucillon demande la démission de Christophe Castaner. "Il est dépassé par la situation."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.