18h50 franceinfo, France info

Ford Blanquefort : "Grâce à notre intervention, il y a eu un plan social élaboré extrêmement complet et généreux", estime la secrétaire d'État Agnès Pannier-Runacher

La secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances était l'invitée du 19h20 politique de franceinfo lundi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, le 4 mars 2019 sur franceinfo.
Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, le 4 mars 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Grâce à notre intervention, il y a eu un plan social élaboré par Ford extrêmement complet et généreux, y compris sur les aspects de reconversion", a commenté lundi 4 mars sur franceinfo Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, alors que le constructeur automobile va fermer son usine de Blanquefort, en Gironde.

"On a exploré jusqu'au bout les possibilités de reprise de ce dossier", souligne Agnès Pannier-Runacher. "Nous sommes en phase d'obtenir de la part de Ford des choses qui sont de l'extra-légal, qui sont un réinvestissement dans le site pour permettre cette conversion. C'est concret, ce ne sont pas des paroles."

"Accompagner ces mutations"

Selon la secrétaire d’État, la difficulté pour la reprise du site de Ford à Blanquefort était : "Existe-t-il un marché pour les boîtes de vitesse et est-ce que Punch (le repreneur potentiel) était capable de reprendre ces boîtes de vitesse et d'avoir des clients ?" Pour elle, ce sujet est aussi celui "du diesel de manière générale. Quelle est la trajectoire qu'on donne aux entreprises qui sont dans le diesel et que nous devons accompagner dans une reconversion ?". Agnès Pannier-Runacher affirme que le gouvernement doit "accompagner ces mutations". C'est la raison pour laquelle il "s'implique sur ces dossiers, sur GM&S, sur Ford", insiste la secrétaire d'État. "Des fois on gagne, des fois on perd. Mais ce qui est sûr, c'est qu'à la fin, on crée plus d'emploi dans l'industrie en France aujourd'hui qu'il y a dix ans. Ça, c'est une vraie victoire."

Agnès Pannier-Runacher tient encore à rappeler que "trois dossiers sur quatre en difficulté sont redressés", citant les "3 000 emplois de William Saurin", les "900 emplois sauvés chez Doux" ou GM&S, "un site qui continue à fonctionner parce que l'État s'est investi dans ce dossier et parce qu'il s'est battu."

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, le 4 mars 2019 sur franceinfo.
Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, le 4 mars 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)