18h50 franceinfo, France info

Evacuation musclée d'un camp de migrants à Paris : le patron de la CGT Philippe Martinez dénonce un "mauvais climat dans notre pays"

Le secrétaire général de la CGT a dénoncé "une stigmatisation des migrants, des réfugiés", ce qui crée "un climat insupportable".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Philippe Martinez était l\'invité de franceinfo mercredi 26 août 2020. 
Philippe Martinez était l'invité de franceinfo mercredi 26 août 2020.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Il y a un mauvais climat dans notre pays", a regretté le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez mardi 24 novembre sur franceinfo, au lendemain de l'évacuation musclée d'un camp de migrants place de la République à Paris.

>> Evacuation violente d'un camp de migrants à Paris : rassemblement dans le calme place de la République. Suivez notre direct.

"De toute évidence, ceux qui ont donné l'ordre de cette évacuation", notamment le préfet "sont responsables et le supérieur du préfet, c'est le ministre", a poursuivi Philippe Martinez. Le secrétaire général de la CGT a dénoncé "une stigmatisation des migrants, des réfugiés", ce qui crée "un climat insupportable".

"Il faut les accueillir dignement et ça fait trop longtemps que ça dure. Il faut une politique d'accueil et une politique d'accueil digne."

Philippe Martinez

à franceinfo

Ce sont des journalistes qui ont publié les images de cette évacuation musclée sur les réseaux sociaux, alors que le texte sur la loi "sécurité globale" a été adopté à l'Assemblée nationale. Dans ce texte, il y a notamment l'article 24 qui interdit de filmer des membres des forces de l'ordre avec l'intention de "porter atteinte à leur intégrité physique ou psychique".

C'est un texte que dénonce Philippe Martinez : "Heureusement que des journalistes ont pu être présents et filmer les images de cette nuit parce que sinon tout cela aurait pu passer inaperçu". Sans images, on serait "sans preuves et la force de ces images et des témoignages des journalistes est essentielle", a défendu Philippe Martinez.

"Une remise en cause des libertés"

Le secrétaire général de la CGT se dit inquiet et estime que ce climat participe en France à une "remise en cause des libertés individuelles et collectives. Et c'est la suite de ce qu'on a pu connaître, notamment dans les manifestations sociales ces derniers mois".

Cet épisode de l'évacuation mouvementée des migrants de la place de la République ternit l'image de la France selon Philippe Martinez, considérée comme étant "le pays des droits de l'homme, reconnue comme ça dans le monde". Cela révèle un "manque de fraternité et de solidarité" et "je peux vous dire que nos collègues dans d'autres pays nous questionnent sur ça", conclut Philippe Martinez.

Philippe Martinez était l\'invité de franceinfo mercredi 26 août 2020. 
Philippe Martinez était l'invité de franceinfo mercredi 26 août 2020.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)