18h50 franceinfo, France info

Elections régionales : "Je suis le seul candidat à ne parler que de la région Ile-de-France", affirme Laurent Saint-Martin

"Je ne fais pas de l'élection régionale un marchepied pour l'élection présidentielle", a fistugé sur franceinfo le Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM en Île-de-France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM en Île-de-France, invité de franceinfo le 17 mai 2021.
Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM en Île-de-France, invité de franceinfo le 17 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Dans ces élections régionales, "s'il y a une donnée qui m'intéresse, c'est qui est candidat à la région Île-de-France pour les six prochaines années ? Qui est candidat uniquement avec cette ambition ?", car "je suis le seul candidat à ne parler que de la région Île-de-France", a affirme lundi 17 mai sur franceinfo, Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM en Île-de-France. "Je compte bien remporter cette élection", ajoute-t-il.

"Je vais faire 154 propositions, toutes chiffrées, pour des meilleures mobilités, pour plus de sécurité dans les transports, pour une meilleure agriculture, pour une formation."

Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM en Île-de-France

à franceinfo

Laurent Saint-Martin veut respecter "les électeurs parce que derrière le maillot régional, beaucoup trop de candidats, à commencer par la présidente régionale sortante [Valérie Pécresse], ont un maillot présidentiel, je ne fais pas de l'élection régionale un marchepied pour l'élection présidentielle", fustige-t-il et "j'aimerais bien que tous les candidats, quels qu'ils soient, fassent de même."

"J'ai choisi personnellement que des membres du gouvernement viennent m'accompagner"

Pour celui qui est également député du Val-de-Marne, la présence de cinq ministres candidats en Île-de-France, n'aboutit pas à nationaliser ces élections régionales. "J'ai choisi personnellement que des membres du gouvernement viennent m'accompagner dans cette liste pour leurs compétences, leur connaissance des territoires", justifie-t-il, "quand Gabriel Attal rejoint notre liste, il la pousse. Vous parlez de cinq membres du gouvernement, mais je vous invite à parler aussi des plus de 200 autres membres et colistiers qui sont responsables associatifs qui connaissent la vie de la société civile."

S'agissant du RN, Laurent Saint-Martin considère que l'adversaire désigné de ces élections régionales et départementales, c'est le parti de Marine Le Pen, parce que "c'est une ennemie de la République et ses candidats aux élections régionales sont les ennemis de la démocratie régionale également. Oui, j'assume totalement que ce sont nos principaux adversaires. C'est vrai en Île-de-France comme dans l'ensemble des autres régions", car "le Rassemblement national ne fait partie du champ républicain", conclut Laurent Saint-Martin.

Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM en Île-de-France, invité de franceinfo le 17 mai 2021.
Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM en Île-de-France, invité de franceinfo le 17 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)