Cet article date de plus de trois ans.

Élection du délégué général de LREM : le député Sacha Houlié souhaite un "candidat qui ait un projet, pour nous faire gagner les européennes"

écouter (7min)

L'élu de la Vienne était l'invité du 19h20 politique de franceinfo lundi 22 octobre.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sacha Houlié, député LREM de la Vienne, le 22 octobre 2018 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Je souhaite qu'il y ait un candidat à temps plein" au poste de délégué général de La République en marche, a déclaré lundi 22 octobre sur franceinfo le député de la Vienne Sacha Houlié, alors que le successeur de Christophe Castaner, nommé ministre de l'Intérieur, doit être élu le 1er décembre prochain.

"Je veux un candidat qui ait un projet, pour nous faire gagner les européennes, pour nous structurer et nous faire gagner les municipales, pour poursuivre le travail de définition du progressisme qui est notre identité, et qui a été entrepris ce week-end lors du colloque" de La République en marche à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, a poursuivi Sacha Houlié.

"Renouvellement des pratiques politiques"

Le "progressisme" consiste à être "libéral au plan sociétal", mais "régulationniste" au plan économique, explique Sacha Houlié. Selon lui, cinq promesses du programme présidentiel permettent de mieux appréhender cette notion : "La lutte contre les inégalités par l'école, la lutte contre le chômage de masse, le rétablissement de la promesse républicaine de l'ordre, de l'autorité et du bien-être dans tous les espaces de la vie en commun, la conversion de notre économie en économie verte par la transition écologique et solidaire et le renouvellement de notre pratique politique".

Sacha Houlié attend, avant de donner son choix, "que les candidats putatifs aient déposé leur candidature". D'ici l'élection, programmée le 1er décembre, c'est le communicant Philippe Grangeon qui assure l'intérim à la tête du parti présidentiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.