18h50 franceinfo, France info

Discours d'Emmanuel Macron sur les "séparatismes": "Nous n'avons pas besoin d'une nouvelle loi" pour lutter contre les obscurantismes, selon Adrien Quatennens

Le député La France insoumise du Nord est très critique après le discours d'Emmanuel Macron sur les "séparatismes". Adrien Quatennens estime que la politique économique du chef de l'État aggrave le problème.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France insoumise.
Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France insoumise. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Nous n'avons pas besoin d'une nouvelle loi" pour lutter contre les obscurantismes, mais de "moyens supplémentaires pour permettre d'appliquer la loi", a déclaré vendredi 2 octobre sur franceinfo Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord, après la présentation par Emmanuel Macron d'un plan d'action pour mieux protéger la République contre les "séparatismes". Pour lui, le président de la République procède à "une manipulation politique" et veut "saturer l'espace médiatique" alors que les licenciements se poursuivent.

"La loi permet déjà de lutter contre les obscurantismes. Elle permet de fermer un lieu de culte pour cause de radicalisation. Elle oblige toutes les associations à s'inscrire dans le cadre strict de la loi républicaine. Elle permet de dissoudre judiciairement ou administrativement des associations. Elle permet de refuser la vente d'un produit ou d'un service, de refuser de l'interdire pour tout ce qu'il contrevient", affirme le député du Nord.

J'observe la manipulation politique (...) En réalité, ce discours, c'est une gesticulation de plus, un exercice de com'

Adrien Quatennens

à franceinfo

Selon Adrien Quatennens, Emmanuel Macron "se donne l'occasion que ce sujet sature l'espace médiatique et que, pendant ce temps, puissent se poursuivre les licenciements multiples avec la bénédiction de l'État, avec les aides et subventions de l'État" 

Un discours en "rupture" avec la laïcité ?

L'élu de la France insoumise ne nie pas pour autant qu'il y a des problèmes liés à l'islam radical. "Je ne veux pas faire d'angélisme, il y a des sujets, il faut les traiter. (…) Le véritable problème, c'est les moyens d'application de la loi", estime-t-il. "Ce que je partage en revanche dans l'analyse d'Emmanuel Macron, c'est qu'il a effectivement dit qu'il y avait un terreau favorable à ce qu'il appelle le séparatisme. Mais quelle hypocrisie ! Puisque c'est sa politique qui, en quelque sorte, aggrave ce terreau."  

Qui a mis fin aux contrats aidés qui ont achevé de dilapider le tissu associatif ? Qui mène une politique depuis trois ans qui aggrave les inégalités dans notre pays ?

Adrien Quatennens

à franceinfo

Adrien Quatennens estime par ailleurs que le discours du président de la République "est en rupture avec l'essence même de la laïcité. Il parle d'un islam en France comme si la République devait organiser la religion. Mais, pas plus que nous devons accepter que la religion ne vienne se mêler de politique, nous ne devons pas accepter que la politique se mêle de religion." Selon le député insoumis, "la République a vocation à faire respecter les lois de la République, pas à organiser le culte. Précisément, la laïcité stipule que la République est indifférente aux religions, en quelque sorte ce n'est pas son sujet."

Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France insoumise.
Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France insoumise. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)