18h50 franceinfo, France info

Déconfinement : "C’est la déception, on navigue à vue", estime Louis Aliot, maire RN de Perpignan

L'élu du Rassemblement national ne comprend pas que les théâtres et cinéma ne puissent pas rouvrir dès le 15 décembre. "Si ce vaccin ne fonctionne pas et que ça dure, alors on fait quoi ? On congèle l'économie et la vie ?", a-t-il déclaré.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan.
Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Face à une épidémie de Covid-19 qui reste très préoccupante, le premier ministre Jean Castex a présenté jeudi 10 décembre un plan de déconfinement plus restrictif que prévu. Un couvre-feu sera mis en place dès le 15 décembre, de 20h à 6h, y compris le soir du 31 décembre. Les cinémas, théâtres ou musées devront rester fermés trois semaines supplémentaires. Leur réouverture sera réexaminée le 7 janvier prochain. "C’est la déception, on navigue un peu à vue", juge Louis Aliot, le maire Rassemblement national de Perpignan.

franceinfo : Quelle est votre réaction ce soir aux annonces de Jean Castex et ses ministres ?

C’est un peu la déception parce que les gens sont déjà très inquiets, psychologiquement, ils sont très résignés. Ça ne va pas rajouter de la joie à la joie. On espère qu’on en sortira un jour, à ce rythme. Depuis le début, je me mets à la place de tout le monde, on subit cette situation. Il y a un confinement, il va être prolongé. On espère évidemment que les chiffres continueront à baisser, mais je ne pense pas que ce soit ce genre de mesures qui permettent une baisse draconienne du virus. Il faut continuer à faire ce qu'on fait sur les protocoles rigoureux, mais je ne suis pas sûr qu'en restreignant un peu plus nos libertés, ça participe de la baisse des contaminations. J'ai quand même l'impression que depuis maintenant ce deuxième confinement et ce pré-déconfinement, on navigue un peu à vue sans trop savoir où on va.

Que dites-vous de ce nouveau coup de massue pour la culture? Fallait-il, selon vous, rouvrir les théâtres, les cinémas, même de manière réduite ?

Avec une jauge, avec un protocole rigoureux, avec des masques, moi je vous dis oui, nous avons ici un théâtre qui ne va pas pouvoir rouvrir, des cinémas qui sont déjà dans des difficultés incroyables. Voilà, ça ne va faire qu'aggraver.

Alors si on n’en sort pas en janvier, on va faire quoi ? On va continuer ? Février, mars, avril, jusqu'à quand ça peut durer ?

Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan

à franceinfo

On aimerait bien avoir des réponses à ce genre de questions parce que j'espère vraiment que ce vaccin fonctionnera. Parce que si ce vaccin ne fonctionne pas et que ça dure, alors on fait quoi, on congèle l'économie et la vie, tout simplement ? Pendant combien de temps ?

Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon est épinglé par la Commission d'enquête sénatoriale sur la gestion de la crise sanitaire. Est-ce que c’est le moment de se préoccuper de ce type de responsabilité ?

C’est une commission parlementaire, donc elle est souveraine, donc je n’en discute pas. Mais c'est vrai que ça avait été grotesque cette affaire des masques à l'origine. Et la justice aussi s'en est mêlée en allant perquisitionner le ministre de la Santé. Qu’est-ce que vous voulez ? C'est la France. C’est quand même un peu le désordre un peu partout, et ce n’est pas de nature à rassurer les citoyens que nous sommes.

Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan.
Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)